Menu
A+ A A-

Pour le Kurdistan irakien, Bagdad ne respecte pas l'accord sur le pétrole

prix-du-petrole erbil (irak)erbil (irak): Le Premier ministre du Kurdistan irakien a accusé lundi le gouvernement fédéral de Bagdad de ne pas verser à la région autonome sa part de revenus pétroliers, en dépit des stipulations de l'accord signé en décembre.
En vertu de cet accord, qui aurait dû prendre effet en début d'année, le Kurdistan doit mettre à disposition du gouvernement fédéral 250.000 barils par jour, tandis que 300.000 barils par jour doivent être transférés de la province contestée de Kirkouk.

Ce pétrole doit être transporté par le réseau d'oléoducs kurdes, mais sous le contrôle de la compagnie pétrolière fédérale.

En contrepartie, Bagdad doit débloquer la part dévolue au gouvernement régional kurde dans le budget national, gelée depuis plus d'un an en raison du différend pétrolier qui empoisonne les relations entre Bagdad et Erbil.

Selon Nechirvan Barzani, chef du gouvernement du Kurdistan irakien, la région autonome devait recevoir 1.200 milliards de dinars (environ 1 milliard de dollars) de Bagdad chaque mois, en contrepartie de ces 550.000 barils par jour remis à Bagdad, chargé de les exporter.

D'après M. Barzani, l'accord de décembre n'a pas de sens actuellement. Bagdad n'a pas d'argent à donner... On a passé un accord avec un Etat qui est fauché, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse à Erbil.

Qoubad Talabani, adjoint de M. Barzani, a indiqué que le gouvernement irakien entendait envoyer une partie du budget de janvier mais que cette somme ne répond pas aux attentes de la région autonome.

M. Barzani s'exprimait quelques heures après avoir mené une délégation kurde à Bagdad pour s'entretenir avec le Premier ministre, Haider al-Abadi. Nous avons invité M. Abadi à venir au Kurdistan et il a promis de venir, a-t-il indiqué.

Le bureau du Premier ministre irakien a précisé, dans un communiqué, que les discussions de lundi ont porté sur des questions en cours entre Bagdad et le Kurdistan et sur la façon de les résoudre dans le cadre de la Constitution.

L'Irak fait actuellement face à de nombreux défis, dont la chute des prix du pétrole et son impact sur le budget (fédéral), a souligné le Premier ministre dans ce communiqué.

Le pétrole brut a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis juin.

L'Irak, engagé dans une guerre coûteuse contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), qui occupent une bonne part du pays depuis l'an dernier, dépend presque entièrement des revenus de son or noir.

Le Kurdistan irakien, région riche en pétrole, a, lui, besoin de liquidités pour payer ses fonctionnaires et financer sa lutte contre l'EI dans le nord du pays.







Commenter Pour le Kurdistan irakien, Bagdad ne respecte pas l'accord sur le pétrole


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    vendredi 16 novembre 2018

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    jeudi 01 novembre 2018

    Irak: 8,55 milliards de dollars de recettes pétrolières, pre…

    Bagdad: Les recettes pétrolières de l'Irak ont atteint en octobre 8,55 milliards de dollars (7,52 milliards d'euros), soit presque le double par...

    lundi 01 octobre 2018

    Recettes pétrolières record pour l'Irak en septembre

    Bagdad: Les recettes pétrolières de l'Irak ont atteint en septembre un niveau record, à plus de 7,9 milliards de dollars, a indiqué...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite