Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en petite hausse à New York après la baisse des stocks

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini la séance en petite hausse jeudi à New York, rassérénés en fin de séance par un recul plus prononcé qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a gagné 17 cents à 57,68 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), mettant fin à une série de trois séances de baisse.

En fin de matinée, le marché avait découvert que les stocks de brut et d'essence avaient reculé bien plus nettement qu'anticipé durant la semaine achevée le 22 mai, à hauteur de respectivement 2,8 millions de barils et 3,3 millions de barils.

Mais ce n'est que dans les toutes dernières minutes de la séance, alors que les cours étaient restés en baisse toute la journée, que les investisseurs ont fini par se réjouir de cette annonce, qui permet d'espérer que l'offre devienne un peu moins surabondante.

En effet le ministère de l'Energie (DoE) a contrebalancé (l'annonce du recul des stocks) avec l'augmentation de 304.000 barils par jour de la production de brut aux Etats-Unis, a expliqué Gene McGillian, chez Tradition Energy, ce qui nous a remis au plus haut en 40 ans.

Le marché prête une grande attention aux chiffres de la production américaine, et a pris l'habitude de saluer les annonces de baisse.

A l'inverse, toute augmentation de la production américaine pèse sur les cours, puisque de leur côté les pays de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne montrent aucun signe de vouloir réduire leur production, préférant protéger leurs parts de marché en continuant à vendre beaucoup et peu cher.

Plusieurs petites baisses de la production américaine avaient conduit le marché du pétrole à nettement rebondir depuis la mi-mars, mais selon M. McGillian le marché s'était trop emballé, et c'est pour cela que nous avons vu les cours se replier récemment.

Les investisseurs espéraient également voir dans les chiffres du DoE un sursaut de la demande en essence, à la veille du long week-end des 23 au 25 mai, et ils n'ont pas été déçu puisqu'elle a progressé de 1,6%.

Mais Tim Evans, chez Citi, a relativisé la bonne nouvelle. Nous pensons que ce regain reflète plus un report des stocks des raffineurs chez les détaillants, qu'un bond de la consommation par les automobilistes, a-t-il fait remarquer.

La demande pourrait baisser dans la semaine achevée le 29 mai puisque les raffineurs ont dû suspendre des livraisons durant (le jour férié du 25 mai), et nous pensons que cela pourrait se traduire par un petit renforcement des stocks la semaine prochaine, a-t-il dit.



(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en petite hausse à New York après la baisse des stocks


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite