Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en petite hausse à New York après la baisse des stocks

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini la séance en petite hausse jeudi à New York, rassérénés en fin de séance par un recul plus prononcé qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a gagné 17 cents à 57,68 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), mettant fin à une série de trois séances de baisse.

En fin de matinée, le marché avait découvert que les stocks de brut et d'essence avaient reculé bien plus nettement qu'anticipé durant la semaine achevée le 22 mai, à hauteur de respectivement 2,8 millions de barils et 3,3 millions de barils.

Mais ce n'est que dans les toutes dernières minutes de la séance, alors que les cours étaient restés en baisse toute la journée, que les investisseurs ont fini par se réjouir de cette annonce, qui permet d'espérer que l'offre devienne un peu moins surabondante.

En effet le ministère de l'Energie (DoE) a contrebalancé (l'annonce du recul des stocks) avec l'augmentation de 304.000 barils par jour de la production de brut aux Etats-Unis, a expliqué Gene McGillian, chez Tradition Energy, ce qui nous a remis au plus haut en 40 ans.

Le marché prête une grande attention aux chiffres de la production américaine, et a pris l'habitude de saluer les annonces de baisse.

A l'inverse, toute augmentation de la production américaine pèse sur les cours, puisque de leur côté les pays de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne montrent aucun signe de vouloir réduire leur production, préférant protéger leurs parts de marché en continuant à vendre beaucoup et peu cher.

Plusieurs petites baisses de la production américaine avaient conduit le marché du pétrole à nettement rebondir depuis la mi-mars, mais selon M. McGillian le marché s'était trop emballé, et c'est pour cela que nous avons vu les cours se replier récemment.

Les investisseurs espéraient également voir dans les chiffres du DoE un sursaut de la demande en essence, à la veille du long week-end des 23 au 25 mai, et ils n'ont pas été déçu puisqu'elle a progressé de 1,6%.

Mais Tim Evans, chez Citi, a relativisé la bonne nouvelle. Nous pensons que ce regain reflète plus un report des stocks des raffineurs chez les détaillants, qu'un bond de la consommation par les automobilistes, a-t-il fait remarquer.

La demande pourrait baisser dans la semaine achevée le 29 mai puisque les raffineurs ont dû suspendre des livraisons durant (le jour férié du 25 mai), et nous pensons que cela pourrait se traduire par un petit renforcement des stocks la semaine prochaine, a-t-il dit.



(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en petite hausse à New York après la baisse des stocks


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite