Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en hausse à New York après une baisse de la production aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en hausse mercredi à New York, le marché se montrant satisfait d'une baisse des réserves et, surtout, de la production de brut aux Etats-Unis, sans pour autant témoigner d'un optimisme démesuré.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet, dont c'était le premier jour comme contrat de référence, a gagné 99 cents à 58,98 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La hausse d'aujourd'hui est largement due au compte-rendu publié par l'Energy Information Administration (EIA), une antenne du département américain de l'Energie (DoE), sur l'état des réserves et de la production américaine de pétrole, a jugé Matt Smith, de Schneider Electric. Pour moi, c'étaient des chiffres assez encourageants.

Selon ces statistiques, les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une troisième baisse d'affilée la semaine dernière, et ce déclin s'est avéré plus fort que ce que prévoyaient les analystes interrogés par l'agence Bloomberg News.

De plus, les réserves de produits à base de pétrole ont, elles aussi, baissé, a ajouté M. Smith, qui, dans une note publiée avec les chiffres du DoE, avait plutôt parié sur une progression de ces stocks en raison d'un rebond de l'activité des raffineries. Et, ce qui est pour moi le plus important, la production a reculé de 112.000 barils par jour. Ce n'est plus seulement minime, c'est un vrai mouvement.

Cependant, la réaction du marché semble mesurée, d'autant que les cours avaient chuté de plus de deux dollars la veille, après avoir été plombé par un accès de pessimisme sur le niveau élevé de l'offre de membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), et par le renforcement du dollar, qui rend moins attrayant les échanges pétroliers, car ils sont libellés en monnaie américaine.

Pour certains observateurs, le marché s'était déjà préparé à de bonnes nouvelles sur les réserves américaines à la suite de la publication mardi, après la clôture, des propres chiffres de l'American Petroleum Institute (API), fédération professionnelle du secteur aux Etats-Unis, qui s'attendait à un déclin encore plus important des stocks de brut, de plus de cinq millions de barils.

Le sentiment a manifestement changé de direction sur le marché pétrolier, ont jugé les analystes de Commerzbank. Il continuera à être trop approvisionné tant que l'Opep ne réduira pas sa production de façon conséquente, même s'il y a peu de chances qu'elle le fasse.

L'Opep, qui se réunit le 5 juin, a largement contribué à la récente chute du marché, qui a perdu plus de la moitié de sa valeur entre juin et janvier, en s'abstenant à l'automne d'abaisser son plafond de production.

Depuis, les cours ont rebondi d'une quinzaine de dollars à partir de la mi-mars, et semblent désormais se stabiliser autour de 60 dollars le baril à New York.



(c) AFP


Commenter Le pétrole finit en hausse à New York après une baisse de la production aux USA



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite