Menu
A+ A A-

Le pétrole monte à New York, dans l'espoir d'un marché mieux équilibré

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole a fini en hausse vendredi à New York, le marché trouvant des raisons d'espérer une baisse de la production aux Etats-Unis, avec un nouveau déclin du nombre de puits de forage, et une reprise de la demande en Europe.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, actuellement le plus échangé, a avancé de 1,57 dollars à 52,78 dollars.

On est surtout optimistes à propos d'une amélioration de la demande de pétrole, après de bons chiffres sur l'économie dans la zone euro, a rapporté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Selon des indicateurs publiés vendredi, l'économie allemande, première de la zone euro, a donné un net coup d'accélérateur en fin d'année et fait encore mieux que prévu en 2014, et la croissance de l'ensemble de la région a elle aussi été supérieure aux attentes.

Au niveau de l'offre, le marché a été également soutenu, avec une nouvelle attaque contre un site pétrolier en Libye, qui laisse attendre des problèmes d'approvisionnement, et surtout une nouvelle baisse du nombre de puits de forages en activité aux Etats-Unis.

Selon le décompte établi par le groupe parapétrolier Baker Hughes, ils ont baissé de 84 unités cette semaine, à 1.056.

Les investisseurs frileux disent que la baisse du nombre de puits n'a pas d'importance, car on élimine d'abord ceux qui produisent le moins de pétrole, a noté Phil Flynn. Mais à mon avis, on se trompe si l'on pense que cela n'aura pas d'effet sur la production.

Certains analystes restaient sceptiques quant à un rebond durable des prix du pétrole, qui ont perdu jusqu'à 60% de leur valeur depuis juin dernier.

Les chiffres sur les puits de forage sont devenus la Coupe du monde de football (ou le Super Bowl, selon d'où vous venez) du monde de l'énergie, a ironisé Matt Smith, de Schneider Electric.

Avec l'annonce de licenciements dans les secteurs du pétrole et du gaz, et des prévisions revues à la baisse par de grands groupes, on se met à s'attendre à ce que la production rende la pareille et baisse soudainement, a-t-il continué dans cette veine. Surprise: cela ne sera pas le cas.







Commenter Le pétrole monte à New York, dans l'espoir d'un marché mieux équilibré


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite