Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse devant la surabondance persistante

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole a terminé une nouvelle fois en baisse jeudi à New York, le déclin des stocks de brut aux Etats-Unis annoncé mercredi n'ayant pas suffi à laisser entrevoir la fin de la surabondance de l'offre.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a perdu 62 cents à 59,88 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il est très difficile du point de vue des fondamentaux de comprendre pourquoi les prix baissent, a déclaré Kyle Cooper, chez IAF Advisors, notant que les stocks non seulement de brut mais de l'ensemble des stocks pétroliers, toutes catégories confondues, avaient reculé aux Etats-Unis durant la semaine achevée le 8 mai.

Mais plusieurs analystes ont souligné que ces reculs des stocks, très supérieurs aux attentes en ce qui concerne le brut (-2,2 millions de barils au lieu de -250.000 attendus), ne suffisaient à faire oublier ni la surabondance de l'offre, qui reste alimentée par une production très importante tant aux Etats-Unis que dans les pays de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), ni la mollesse de la demande.

Avec plus de 475 millions de barils ici aux Etats-Unis (ndlr: 484,8 millions de barils selon le relevé du ministère de l'Energie) ainsi que des niveaux de production restant au-dessus de 9,3 millions de barils par jour, et en l'absence de signe de changement sur le front international, le marché commence à caler, a commenté Gene McGillian, chez Tradition Energy.

Si nous ne voyons pas la demande se redresser ou des signes que le niveau de production commence vraiment à baisser, alors le marché va fléchir, a-t-il ajouté.

La production de l'Opep a augmenté d'environ 800.000 barils par jour ces deux derniers mois, ce qui fait plus que compenser le déclin (vu durant quelques semaines) de la production américaine constaté à plusieurs reprises ces dernières semaines, a souligné de son côté Tim Evans, chez Citi.

Les prix du pétrole ont certes progressé ces quatre derniers mois en dépit de cette offre supplémentaire, mais la persistance des surplus suggère que cela va s'avérer une correction à la hausse des prix, plutôt que le début d'un marché parti pour monter durablement, a ajouté M. Evans.

Il ajoutait que la baisse des cours jeudi, alors même que le dollar était en repli, ce qui aurait dû favoriser les achats de la part d'acheteurs munis d'autres devises, pouvait représenter un avertissement sur le fait que le marché n'est plus en mesure de s'élever.



(c) AFP


Commenter Le pétrole finit en baisse devant la surabondance persistante


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite