Menu
RSS
A+ A A-

Rencontre à Genève entre les présidents de la Côte d'Ivoire et du Ghana sur un litige pétrolier

prix-du-petrole abidjanabidjan: Les présidents de la Côte d'Ivoire et du Ghana se sont rencontrés lundi à Genève, pour discuter de leur différend frontalier, dans une zone de production pétrolière offshore que les deux pays se disputent depuis 2010, selon un communiqué publié mardi.
Dans le cadre d'une médiation de l'ex-secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, les présidents ivoirien Alassane Ouattara et ghanéen John Dramani Mahama ont discuté du différend relatif à la délimitation de la frontière maritime entre leurs deux pays, a annoncé mardi un communiqué conjoint, sans qu'il n'y ait eu d'avancée notable.

Le Ghana et la Côte d'Ivoire, respectivement deuxième et troisième économies d'Afrique de l'ouest, se divisent sur le tracé de leur frontière maritime, qui traverse un gisement de pétrole offshore que les deux voisins souhaitent exploiter.

Le communiqué précise que la délimitation de la frontière maritime demeure un objectif des deux pays.

Le litige entre ces deux pays est lié à la découverte du pétrole dans cette zone, en 2010, a expliqué un expert pétrolier Dominique Gnangoin, évoquant la malédiction de l'or noir.

Plusieurs compagnies pétrolières internationales, notamment, le géant pétrolier français Total, le numéro deux russe du pétrole, Loukoïl et la compagnie pétrolière britannique Tullow Oil, ont annoncé ces dernières années, de découvertes importantes dans cette zone litigieuse, où elles disposent de plusieurs permis de recherches.

Le Ghana a commencé l'exploitation (...) il faut lui accorder une période pour rentrer dans ses fonds et envisager ensuite un partage commun a souhaité Ernest Yao Yao, un autre expert pétrolier ivoirien.

Le Ghana a commencé dès 2010 à exploiter ses ressources pétrolières dans les champs offshore de l'Ouest, à la limite avec la Côte d'Ivoire, qui produisent environ 100.000 barils par jour.

La Côte d'Ivoire produit de son côté 40.000 barils par jour et encourage les compagnies pétrolières à prospecter dans ses eaux dans l'espoir qu'elles y découvrent des réserves aussi riches que celles trouvées au large du Ghana.

Ce litige devrait pouvoir se régler par la négociation, a estimé mardi, le roi du Sanwi, Amon N'Douffou V, dont le royaume de 8.000 kilomètres carrés englobe la zone offshore litigieuse, au-delà des frontières.

C'est un simple malentendu à régler par le truchement de la chefferie et la diplomatie traditionnelle africaine, a réagi le roi, auprès de l'AFP, à travers son porte-parole Me Olivier Kattié.

La Côte d'Ivoire a réclamé, le 2 mars dernier, auprès du Tribunal international du droit de la mer (TIDM), la suspension par le Ghana de toutes opérations d'exploration et d'exploitation pétrolières dans une zone offshore que les deux pays se disputent.

Le TIDM a ordonné le 25 avril au Ghana de limiter son activité pétrolière dans une zone offshore dans l'attente d'un jugement sur le fond.

pjt/jhd-ck/pid/zl

TOTAL

LOUKOIL

TULLOW OIL PLC



(c) AFP


Commenter Rencontre à Genève entre les présidents de la Côte d'Ivoire et du Ghana sur un litige pétrolier

La Compagnie pétrolière française Total

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'ici à 2040 (To…

lundi 19 février 2018

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré par Total et présenté lundi à la presse.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite