Menu
A+ A A-

Le pétrole fait une pause à New York, le marché se rappelle les stocks élevés

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, prêts à faire une pause après six semaines de hausse alors que les stocks de brut américains sont toujours au plus haut.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin perdait 23 cents à 57,47 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

On est encore à un niveau de stocks record, et on était sur le point (jeudi soir) d'enregistrer la sixième hausse sur une semaine de suite, a déclaré Robert Yawger, chez Mizuho Securities, pour justifier cette pause. Une correction et des prises de bénéfices sont possibles, a-t-il ajouté.

Jeudi le prix du WTI avait atteint un nouveau niveau plus haut de l'année en séance à 58,41 dollars.

Ce mouvement de baisse contrastait cependant avec la progression enregistrée en cours d'échanges pour le Brent coté à Londres, plus sensible que le brut américain aux inquiétudes sur le Yémen, placé sur une importante route du commerce maritime mondial, où les raids de la coalition menée par l'Arabie saoudite se sont poursuivis vendredi.

Le Brent cotait à la même heure 65,41 dollars, en hausse de 58 cents, bénéficiant également de la baisse du dollar car les échanges sont libellés en billets verts.

M. Yawger a souligné que l'écart entre les cours du WTI et du Brent était le plus large constaté depuis le début du mois.

Même si le WTI continue à attirer sa part d'intérêt de la part des acheteurs, (...) l'écart croissant entre le Brent et le WTI constitue une certaine reconnaissance de la croissance des stocks américains, confirmée mercredi par le dernier rapport du ministère américain de l'Energie (DoE), a noté pour sa part Tim Evans, chez Citi.

Vu le niveau élevé de la production américaine et la dépendance bien moins importante envers les importations, on devrait avoir moins besoin de garder des stocks, et non plus, a-t-il ajouté. En effet l'abondement des réserves semaine après semaine participe du déséquilibre du marché entre une offre surabondante et une demande terne.

Dans la journée, les investisseurs attendaient par ailleurs la nouvelle estimation de la société de services pétroliers Baker Hughes sur le nombre de puits en activité aux Etats-Unis.

Après trois petites réductions de production de brut américan constatées en quatre semaines, ils se demandent si le mouvement de fermeture de puits va se poursuivre, ce qui pourrait annoncer une accélération à venir du reflux de la production.

Le nombre de puits en activité était tombé il y a une semaine à 734 unités, un minimum depuis novembre 2010.



(c) AFP


Commenter Le pétrole fait une pause à New York, le marché se rappelle les stocks élevés


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite