Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe, inquiétudes sur le Yémen et baisse de la production américaine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole grimpaient mercredi en fin d'échanges européens, aidés pour le Brent par les tensions géopolitiques au Yémen, et pour le WTI par la légère baisse de la production américaine annoncée la veille.
Vers 16H05 GMT (18H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 64,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,13 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Les cours de la référence européenne du brut ont atteint vers 15H20 GMT, 65,13 dollars le baril, leur plus haut niveau en un peu plus de quatre mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,78 dollar à 57,95 dollars.

Les nouveaux raids aériens au Yémen ont fait grimper les cours du pétrole, et le Brent a atteint son plus haut niveau de l'année, constatait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

La coalition menée par l'Arabie saoudite a en effet poursuivi à un rythme très soutenu jeudi ses raids au Yémen contre les rebelles chiites, estimant que la menace qu'ils représentent empêche à ce stade l'arrêt total des frappes aériennes.

Deux jours après l'annonce par Ryad de la fin de la campagne aérienne déclenchée le 26 mars, les raids de la nuit et de jeudi ont été d'une grande intensité et ont touché pratiquement toutes les zones où les rebelles Houthis sont présents dans le pays.

Même si le Yémen n'est pas un producteur de pétrole particulièrement important, les investisseurs suivent la situation de très près car ils craignent que les troubles puissent avoir des conséquences dans l'ensemble de la région, notamment en Iran, accusé de soutenir la rébellion.

Le Brent et le WTI ont rebondi à cause d'inquiétudes sur des perturbations possibles au niveau du transport de pétrole au Moyen-Orient, expliquaient les analystes de Sucden.

Le WTI était aussi toujours soutenu par la petite baisse de production annoncée la veille par le département américain de l'énergie (DoE) la veille.

Le rapport du DoE a ainsi fait état d'une baisse de la production nationale de brut de 18.000 barils par jour, une nouvelle bien reçue dans un contexte d'augmentation générale de la production américaine, stimulée par la hausse de l'offre de pétrole de schiste, qui pèse sur les cours.

Mais, selon Joshua Mahony, analyste chez IG, les prix du WTI pourraient être de nouveau mis sous pression lorsqu'ils vont atteindre des niveaux commercialement viables pour que certains producteurs reprennent leur activité. Le boom du pétrole de schiste aux États-Unis est loin d'être terminé, soulignait-il.



(c) AFP


Commenter Le pétrole grimpe, inquiétudes sur le Yémen et baisse de la production américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite