Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite à New York entre achats spéculatifs et questions sur l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole étaient hésitants mardi à New York, le marché peinant à se trouver une direction entre des achats spéculatifs d'un côté et les inquiétudes persistantes sur la surabondance de l'offre de l'autre.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai cédait 8 cents à 56,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors que dans les tout premiers échanges il s'était inscrit en hausse.

Le marché est décidément indécis avant l'expiration du contrat pour mai du WTI et la publication des statistiques hebdomadaires sur les stocks américains mercredi,a fait valoir Matt Smith chez Schneider Electric.

Les inquiétudes géopolitiques continuent à mijoter, avec des tensions persistantes au Moyen-Orient, des troubles au Yémen, et la poursuite du débat sur la levée ou non des sanctions contre l'Iran, ajoutait-il.

Il ne se passe pas grand chose aujourd'hui qui fasse bouger le marché, acquiesçait Bart Melek chez TD Securities, notant toutefois que les fonds d'investissements à risque mènent le marché en ce moment, partiellement à rebours de ce que suggèrent les données fondamentales du marché toujours marquées par un excès d'offre face à la demande.

Selon les analystes du courtier PVM, le nombre d'opérateurs comptant sur une augmentation des prix de l'or noir, Brent ou WTI, a atteint son plus haut niveau depuis le mois de juillet 2014, lorsque le WTI s'échangeait à 103 dollars le baril, et le Brent à 109 dollars le baril.

Mais Tim Evans, chez Citi, a souligné qu'il s'attendait à ce que la récente augmentation des cours soit prochainement corrigée.

Les cours du WTI avaient bondi de quelque 12% entre le 9 et le 16 avril, les investisseurs s'enthousiasmant principalement pour des annonces d'un début de reflux de la production américaine, pour l'instant minime (20.000 barils par jour en moins dans la semaine achevée le 10 avril).

Nous avons toujours probablement quelque 2 millions de barils par jour d'excédent pour le trimestre, donc un risque important d'avoir trop de pétrole dans le système, ce qui est probablement la raison pour laquelle nous n'avons pas franchi (à la hausse) le seuil de 57 dollars le baril, a ajouté M. Melek.



(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite à New York entre achats spéculatifs et questions sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite