Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse, mais les achats spéculatifs se poursuivent

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole mardi baissaient en cours d'échanges européens, la surabondance d'offre continuant de peser sur les cours, mais les investissements spéculatifs se poursuivaient.
Vers 10H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 62,96 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 49 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 23 cents à 56,16 dollars.

Après une session en dents de scie la veille, les prix du pétrole repartaient à la baisse mardi, les investisseurs hésitant face à la surabondance d'offre d'or noir sur les marchés.

De premiers signes sur une baisse de l'offre américaine la semaine dernière ont cependant redonné le moral aux opérateurs.

Le nombre d'opérateurs comptant sur une augmentation des prix de l'or noir, Brent ou WTI, a atteint son plus haut niveau depuis le mois de juillet 2014, lorsque le WTI s'échangeait à 103 dollars le baril, et le Brent à 109 dollars le baril, expliquaient les analystes du courtier PVM.

De plus, selon les analystes d'Energy Aspect, le fait que la demande mondiale se renforce commence à être enfin accepté, alors que le marché réalise que le surplus de pétrole n'est pas aussi important qu'initialement perçu.

Mais il y a pas mal de stocks à vider avant que le marché ne se resserre, estimait-on chez Energy Aspect.

Et ceux qui cherchent des indices sur l'actuel rebond des cours dans la dernière crise en 2008 et le rebond de l'année suivante pourraient bien être déçus.

L'importance du pétrole de schiste est beaucoup plus grande qu'en 2009 pour l'équilibre de l'offre américaine, et la reprise des prix en 2009 avait été aidée par une baisse de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'Arabie saoudite, soulignait Olivier Jakob de Petromatrix.

Or, la réponse de l'Arabie saoudite au présent rebond des cours est d'augmenter sa production pour préserver ses parts de marché. Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a en effet confirmé lundi que la production du pays resterait forte en Avril.

Cela ne donne pas beaucoup d'espoir d'un rebond comme vu en 2009, notait M. Jakob.

Pour les analystes de Commerzbank, la reprise actuelle des cours est principalement liée à des achats spéculatifs.

La journée d'échange lundi a montré qu'une baisse des prix est vue comme une bonne opportunité d'achat, en particulier pour les opérateurs qui ont raté le redressement prononcé de la semaine dernière, notait-on chez Commerzbank.

(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse, mais les achats spéculatifs se poursuivent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite