Menu
RSS
A+ A A-

Baisse des cours du pétrole: Halliburton tombe dans le rouge au 1T

prix-du-petrole New YorkNew York: Le groupe américain de services pétroliers Halliburton est passé dans le rouge au premier trimestre, suite à de lourdes charges liées en grande partie aux conséquences de la baisse des cours du brut.
Selon des comptes publiés lundi, Halliburton a essuyé une perte nette de 643 millions de dollars, à comparer à un bénéfice de 622 millions de dollars un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 4% à 7,1 milliards de dollars.

Le PDG Dave Lesar évoque dans le communiqué un environnement difficile pour les prix des matières premières. Notre base mondiale de clientèle (les grands producteurs pétroliers NDLR) répond en réduisant ses niveaux d'activité et en recherchant des concessions sur les prix, ce qui se ressent sur nos marges.

Nous prenons des mesures pour tenter de limiter l'impact, ajoute-t-il en évoquant les charges de restructuration comptabilisées durant le trimestre.

Elles ont atteint 823 millions de dollars après impôts pour couvrir des dépréciations d'actifs et de stocks, ainsi que des indemnités de licenciement: Halliburton avait indiqué en février son intention de réduire ses effectifs mondiaux de 6,5% à 8%, ce qui représente 5.200 à 6.500 suppressions de postes.

Halliburton a aussi passé une charge de 199 millions de dollars pour couvrir la dévaluation de la monnaie vénézuélienne, et de 35 millions pour des coûts liés à l'acquisition de son concurrent Baker Hughes, annoncée en fin d'année dernière pour près de 35 milliards de dollars.

Après déduction de toutes ces charges exceptionnelles, le bénéfice par action atteint 49 cents, soit 12 cents de mieux que la prévision moyenne des analystes qui l'utilisent comme référence.

Dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de Wall Street, l'action Halliburton se maintenait à l'équilibre vers 12H00 GMT.

Les perspectives du secteur resteront difficiles dans les prochains trimestres, et la visibilité sur la gravité et la durée du cycle reste incertaine, prévient encore Dave Lesar.

Nous continuerons à gérer ce ralentissement en réduisant nos coûts, en protégeant notre part de marché, poursuit-il.

Il souligne aussi qu'en attendant la fusion avec Baker Hughes, nous avons pris la décision de préserver notre infrastructure mondiale de distribution pendant le ralentissement, ce qui a un effet négatif sur nos marges d'exploitation mais nous permettra de réaliser des synergies de coûts après le bouclage.

soe/nas

HALLIBURTON

BAKER HUGHES



(c) AFP




Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 22:07

Le pétrole monte, profitant d'un apaisement des tensions géo…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi, profitant d'un apaisement des tensions entre Pékin et Washington et d'une accalmie...

lundi 20 août 2018 à 16:05

Le pétrole monte mais le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 15:52

Les prix des carburants en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole progressant...

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite