Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en nette hausse, à 53,29 dollars le baril à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en nette hausse mardi à New York, les investisseurs se réjouissant de l'annonce d'un reflux de la production de pétrole de schiste américain à partir de mai.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai a gagné 1,38 dollar, à 53,29 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Encouragée par l'affaiblissement du dollar mardi, suite à une statistique décevante sur les ventes de détail aux Etats-Unis, la hausse des prix a été principalement expliquée par la perspective d'un début de reflux de la production américaine.

Le rapport du département de l'Energie (lundi soir) semble mener le marché, il a annoncé un recul de 57.000 barils par jour de la production de pétrole de schiste en mai, a déclaré Robert Yawger, chez Mizuho Securities.

Ce sera le premier recul depuis que l'administration américaine a commencé à compiler ces données sur le pétrole de schiste en 2013, a encore souligné M. Yawger.

Pour Michael Wittner, à la Société Générale, cette annonce a soutenu les cours, non parce que les chiffres sont importants, mais parce que cela faisait tellement longtemps que le marché attendait l'impact sur la production de la chute régulière du nombre de puits en activité.

Le marché a d'autant plus réagi que le pétrole de schiste est à la source de la surabondance mondiale actuelle de pétrole, a-t-il ajouté.

En dépit de cette annonce, les analystes de Commerzbank ont souligné que le risque d'une correction était considérable. Ils ont noté que par rapport à l'excédent d'offre atteignant quelque 2 millions de barils par jour (mbj), le recul de la production de schiste américain ne serait qu'une goutte dans l'océan.

M. Yawger a aussi noté qu'il fallait se préparer à l'annonce mercredi que les réserves de brut américaines avaient encore augmenté, ce qui serait un facteur de baisse, confirmant que le marché est saturé d'or noir.

Les heures à venir vont être épiques, a surenchéri Matt Smith, chez Schneider Electric, notant que le marché suivrait également de près les statistiques chinoises sur le produit intérieur brut, les ventes de détail et la production industrielle - la Chine étant le premier pays importateur d'or noir.



(c) AFP




Commenter Le pétrole finit en nette hausse, à 53,29 dollars le baril à New York



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite