Menu
A+ A A-

Le pétrole monte aidé par la confiance des investisseurs

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole grimpaient lundi en cours d'échanges européens, aidés par un regain de confiance des investisseurs, sur fond de doutes sur une augmentation imminente des exportations iraniennes.
Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 58,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 68 cents à 52,32 dollars.

Les cours du pétrole continuaient de progresser lundi, pour la troisième journée consécutive, les marchés étant désormais rassurés sur le fait que l'offre iranienne ne devrait pas inonder les marchés dès juin, après les commentaires du numéro un iranien la semaine dernière.

L'impatience a commencé à se faire sentir la semaine dernière vis-à-vis des positions de l'Iran sur l'accord sur le programme nucléaire du pays, notaient les analystes de PVM.

L'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot sur les dossiers stratégiques iraniens, est en effet resté prudent sur les chances d'un accord final en estimant que le texte de Lausanne du 2 avril n'était pas une garantie de réussite.

L'insistance des iraniens sur une levée immédiate des sanctions le jour de la signature d'un accord final(prévu pour juin) et leur réticence à permettre une surveillance accrue des sites fait douter de la possibilité même d'un accord, et donc de la possibilité d'une augmentation des exportations de pétrole, notait-on chez PVM.

Selon des analystes, la poursuite du conflit au Yémen, où de nouveaux raids aériens ont été menés lundi par l'Arabie saoudite à Aden, aidaient également les cours, renforçant le risque de perturbations sur l'offre yéménite, voire saoudienne.

Autre élément haussier, en Libye, le mauvais temps a forcé la fermeture du port d'al-Hariga, qui peut exporter près de 110.000 barils par jour, selon les analystes de JBC Energy.

Mais les analystes de Commerzbank estimaient que l'optimisme qui a gagné les investisseurs est exagéré.

Les fondamentaux de marchés qui ont fait plonger les cours depuis le mois de juin n'ont pas changé: le marché reste inondé d'or noir, et la demande demeure en berne.

Cela pourrait laisser de la marge pour une correction considérable des prix, prévenaient les analystes de Commerzbank.

cv/acd/gib

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK



(c) AFP




Commenter Le pétrole monte aidé par la confiance des investisseurs


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite