Menu
A+ A A-

Le pétrole monte aidé par la confiance des investisseurs

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole grimpaient lundi en cours d'échanges européens, aidés par un regain de confiance des investisseurs, sur fond de doutes sur une augmentation imminente des exportations iraniennes.
Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 58,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 68 cents à 52,32 dollars.

Les cours du pétrole continuaient de progresser lundi, pour la troisième journée consécutive, les marchés étant désormais rassurés sur le fait que l'offre iranienne ne devrait pas inonder les marchés dès juin, après les commentaires du numéro un iranien la semaine dernière.

L'impatience a commencé à se faire sentir la semaine dernière vis-à-vis des positions de l'Iran sur l'accord sur le programme nucléaire du pays, notaient les analystes de PVM.

L'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot sur les dossiers stratégiques iraniens, est en effet resté prudent sur les chances d'un accord final en estimant que le texte de Lausanne du 2 avril n'était pas une garantie de réussite.

L'insistance des iraniens sur une levée immédiate des sanctions le jour de la signature d'un accord final(prévu pour juin) et leur réticence à permettre une surveillance accrue des sites fait douter de la possibilité même d'un accord, et donc de la possibilité d'une augmentation des exportations de pétrole, notait-on chez PVM.

Selon des analystes, la poursuite du conflit au Yémen, où de nouveaux raids aériens ont été menés lundi par l'Arabie saoudite à Aden, aidaient également les cours, renforçant le risque de perturbations sur l'offre yéménite, voire saoudienne.

Autre élément haussier, en Libye, le mauvais temps a forcé la fermeture du port d'al-Hariga, qui peut exporter près de 110.000 barils par jour, selon les analystes de JBC Energy.

Mais les analystes de Commerzbank estimaient que l'optimisme qui a gagné les investisseurs est exagéré.

Les fondamentaux de marchés qui ont fait plonger les cours depuis le mois de juin n'ont pas changé: le marché reste inondé d'or noir, et la demande demeure en berne.

Cela pourrait laisser de la marge pour une correction considérable des prix, prévenaient les analystes de Commerzbank.

cv/acd/gib

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK



(c) AFP




Commenter Le pétrole monte aidé par la confiance des investisseurs


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite