Menu
A+ A A-

Le pétrole se tasse à New York, attentif à l'offre américaine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse vendredi à New York, le marché attendant un nouvel indicateur sur la production américaine, deux jours après avoir pris de plein fouet l'annonce d'un bond des réserves de brut.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai perdait 18 cents à 50,61 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La baisse des cours reste limitée par rapport aux fortes fluctuations qu'ils ont enregistré depuis le début de la semaine, perdant ou gagnant parfois trois dollars d'un jour à l'autre, et beaucoup d'experts mettent en avant le côté incertain du marché.

Certains observateurs s'attendent à un déclin de la production américaine d'ici la fin de l'année, dans l'idée que la baisse des investissements (dans l'industrie) et le déclin du nombre de puits de pétrole finiront par avoir des effets, a rapporté Gene McGillian, de Tradition Energy.

Aux Etats-Unis, comme tous les vendredis, les analystes vont en effet faire attention au décompte hebdomadaire du nombre de puits en activité, établi par le groupe privé Baker Hughes, qui baisse constamment depuis plusieurs semaines.

L'optimisme reste limité, car la baisse de l'offre n'a pas commencé pour le moment, comme nous l'ont rappelé cette semaine les chiffres sur les réserves américaines, a prévenu M. McGillian.

Le département de l'Energie a fait état mercredi d'un bond de plus de dix millions de baril des réserves de brut aux Etats-Unis, la semaine dernière, et d'un léger progrès de la production, qui se maintient au-dessus de 9,4 millions de barils.

A l'international, le marché obtient un peu plus de soutien, au lendemain de propos du numéro un iranien, le guide suprême, Ali Khamenei, qui ont incité au pessimisme sur un accord définitif entre Téhéran et les grandes puissances.

L'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot sur les dossiers stratégiques iraniens dont le nucléaire, est en effet resté prudent sur les chances d'un accord final sur le programme atomique de la République islamique, en estimant que le texte de Lausanne du 2 avril n'était pas une garantie de réussite.

Ces déclarations font douter d'une levée des sanctions (contre Téhéran) avant la fin de l'année, et donc d'un afflux prochain de pétrole iranien sur les marchés ont souligné les experts de Commerzbank.

En l'absence d'actualité qui remette vraiment en cause la situation du marché pétrolier, on peut s'attendre à ce que les cours évoluent peu dans l'immédiat, ont-ils résumé, le prix du baril de Brent enregistrant d'ailleurs une légère hausse à Londres.

jdy/jld/nas

BAKER HUGHES



(c) AFP




Commenter Le pétrole se tasse à New York, attentif à l'offre américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite