Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se tasse à New York, attentif à l'offre américaine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse vendredi à New York, le marché attendant un nouvel indicateur sur la production américaine, deux jours après avoir pris de plein fouet l'annonce d'un bond des réserves de brut.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai perdait 18 cents à 50,61 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La baisse des cours reste limitée par rapport aux fortes fluctuations qu'ils ont enregistré depuis le début de la semaine, perdant ou gagnant parfois trois dollars d'un jour à l'autre, et beaucoup d'experts mettent en avant le côté incertain du marché.

Certains observateurs s'attendent à un déclin de la production américaine d'ici la fin de l'année, dans l'idée que la baisse des investissements (dans l'industrie) et le déclin du nombre de puits de pétrole finiront par avoir des effets, a rapporté Gene McGillian, de Tradition Energy.

Aux Etats-Unis, comme tous les vendredis, les analystes vont en effet faire attention au décompte hebdomadaire du nombre de puits en activité, établi par le groupe privé Baker Hughes, qui baisse constamment depuis plusieurs semaines.

L'optimisme reste limité, car la baisse de l'offre n'a pas commencé pour le moment, comme nous l'ont rappelé cette semaine les chiffres sur les réserves américaines, a prévenu M. McGillian.

Le département de l'Energie a fait état mercredi d'un bond de plus de dix millions de baril des réserves de brut aux Etats-Unis, la semaine dernière, et d'un léger progrès de la production, qui se maintient au-dessus de 9,4 millions de barils.

A l'international, le marché obtient un peu plus de soutien, au lendemain de propos du numéro un iranien, le guide suprême, Ali Khamenei, qui ont incité au pessimisme sur un accord définitif entre Téhéran et les grandes puissances.

L'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot sur les dossiers stratégiques iraniens dont le nucléaire, est en effet resté prudent sur les chances d'un accord final sur le programme atomique de la République islamique, en estimant que le texte de Lausanne du 2 avril n'était pas une garantie de réussite.

Ces déclarations font douter d'une levée des sanctions (contre Téhéran) avant la fin de l'année, et donc d'un afflux prochain de pétrole iranien sur les marchés ont souligné les experts de Commerzbank.

En l'absence d'actualité qui remette vraiment en cause la situation du marché pétrolier, on peut s'attendre à ce que les cours évoluent peu dans l'immédiat, ont-ils résumé, le prix du baril de Brent enregistrant d'ailleurs une légère hausse à Londres.

jdy/jld/nas

BAKER HUGHES



(c) AFP




Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

lundi 12 novembre 2018 à 17:29

Les prix des carburants baissent fortement en France

Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont tous fortement baissé la semaine dernière, dans le sillage des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:27

Prix des carburants: réunion à Matignon avant une mobilisati…

Paris: Une partie du gouvernement s'est réunie lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:19

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite promet des baisses de …

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi alors que l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle réduirait sa production dès décembre et a défendu...

lundi 12 novembre 2018 à 15:57

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-minis…

Abuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente...

lundi 12 novembre 2018 à 12:32

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

lundi 12 novembre 2018 à 12:27

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur plongeon de la semaine dernière, soutenus par les promesses...

lundi 12 novembre 2018 à 11:09

Prix des carburants: "inquiétude" du gouvernement …

Paris: Le gouvernement "craint" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite