Menu
A+ A A-

Le pétrole mitigé en Asie

prix-du-petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole, en passe d'enregister une quatrième hausse hebdomadaire d'affilée, étaient mitigés vendredi après les déclarations glaçantes du numéro un iranien Ali Khamenei sur les négociations entre Téhéran et les grandes puissances.
Hautement volatil depuis le début de la semaine, le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai perdait cinq cents, à 50,74 dollars, dans les échanges électroniques en Asie vers 03H30 GMT.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai également s'appréciait lui de 20 cents, à 56,77 dollars.

Certains analystes soulignaient que la hausse de la production industrielle en Allemagne en février (0,2%), bien que faible et inférieure aux prévisions, soutenait un peu les cours de l'or noir.

Mais le marché suivait toujours de très près les négociations de Genève sur le programme nucléaire iranien, les opérateurs craignant qu'un afflux de pétrole venant d'Iran, dans un contexte où les cours sont déjà déprimés par un surplus d'or noir, n'entame toutes perspectives d'un rebond durable des prix.

L'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot sur les dossiers stratégiques dont le nucléaire, a douché l'optimisme ambiant après la conclusion d'un accord-cadre sur ce dossier en estimant jeudi que le texte ne garantit ni l'accord en lui-même, ni son contenu, ni même que les négociations iront jusqu'au bout.

Après une semaine de discussions intensives, la République islamique d'Iran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) se sont mis d'accord le 2 avril à Lausanne (Suisse) sur les paramètres clés d'un accord global ouvrant la voie à une levée des sanctions économiques frappant le pays, en notamment les livraisons de pétrole.

Les négociateurs se sont ensuite donné jusqu'à fin juin pour tenter de régler les détails techniques et juridiques complexes en vue de trouver un accord définitif qui mettrait fin à 12 ans de crise diplomatique internationale.

Le dernier rebondissement dans les négociations iraniennes a suffi pour endiguer temporairement la réaction à la baisse à la forte hausse (hebdomadaire) des stocks américains qui avait fait plonger le WTI de 3 dollars mercredi, a relevé Ric Spooner de CMC MArkets à Sydney, cité par l'agence Bloomberg.

Les cours du pétrole ont perdu plus de 50% de leur valeur depuis juin 2014, minés par l'excédent d'offre et l'augmentation de la production aux Etats-Unis mais aussi en zone Opep.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial et chef de file du cartel, refuse de diminuer sa production pour soutenir les cours malgré les appels du pied de plusieurs membres de l'Opep qui accusent une forte baisse de leurs revenus.

L'Arabie saoudite ne montre aucun signe de faiblesse dans sa détermination à préserver sa part de marché, l'élément clé (de sa stratégie), en dépit des conséquences budgétaires (de la chute des cours) pour le royaume, notait Alaistair Newton, analyste chez Nomura Securities, dans une note.

Jeudi, le WTI avait gagné 37 cents à 50,79 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le Brent terminant à 56,57 dollars, en hausse de 1,02 dollar, sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

bur-gab/mf

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole mitigé en Asie


    Le pétrole en Asie

    mercredi 21 novembre 2018

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

      Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 20:59

    Hausse des taxes sur les carburants en janvier: "Cela m…

    Paris: "Une nouvelle étape d'augmentation des taxes sur les carburants est prévue au mois de janvier: cela mérite que nous y réfléchissions...

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Trump ignore les critiques et salue l'aide de l'Arabie saoud…

    Washington: Donald Trump a balayé mercredi les critiques l'accusant de blanchir le pouvoir saoudien suspecté d'avoir orchestré le meurtre du journaliste Jamal...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite