Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte à New York, continuant à zigzaguer dans un marché incertain

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont avancé jeudi à New York, poursuivant une semaine en dents de scie au moment où les investisseurs essaient avec beaucoup de difficultés de se faire une idée quant au niveau à venir de l'offre mondiale.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai a gagné 37 cents à 50,79 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une chute de plus de trois dollars qui avait elle-même suivi une flambée en début de semaine.

C'est assez surprenant de voir le pétrole remonter, après avoir pris connaissance hier d'un énorme bond des réserves de brut aux Etats-Unis, où la production est, de plus, repartie en hausse, a reconnu Kyle Cooper de IAF Advisors, soulignant que les cours de l'or noir étaient en progression sur l'ensemble de la semaine.

Le marché a été brutalement ramené mercredi à la réalité d'une offre très élevée, par la publication d'un rapport hebdomadaire du Département de l'Energie (DoE) sur l'état des stocks pétroliers, qui ont bondi de plus de dix millions de barils la semaine dernière.

Les stocks américains de pétrole ont désormais augmenté de cent millions de barils depuis le début janvier, ont souligné les experts de Commerzbank, mettant en outre en avant, comme M. Cooper, que la production n'avait pas confirmé son léger déclin de la semaine précédente et se maintenait au-dessus de 9,4 millions de barils par jour.

Le marché pétrolier a chuté de moitié depuis juin 2014, en grande partie à cause des inquiétudes sur la surabondance d'offre, non seulement aux Etats-Unis mais aussi au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui a accéléré la chute des cours en s'abstenant en novembre d'abaisser son plafond de production.

A ce sujet, le léger rebond jeudi pourrait être lié à des propos venus d'Iran et de Libye, a jugé Tim Evans, de Citi.

En ce qui concerne la République islamique, son numéro un, le guide suprême Ali Khamenei a averti qu'un accord final avec les grandes puissances, sur le programme nucléaire de son pays, n'était pas garanti, douchant l'optimisme ambiant après la conclusion d'un accord-cadre sur ce dossier.

Ces propos semblent éloigner la perspective d'un afflux de pétrole iranien sur le marché mondial, que rendrait possible une levée des sanctions occidentales.

Quoi qu'il en soit, étant donnée la hausse de la production de l'Opep en mars, la surabondance actuelle pourrait même continuer en l'absence de l'Iran, a estimé M. Evans.

Cela nous amène à la seconde déclaration positive de la journée, venue d'un responsable du pétrole en Libye (...), qui a jugé nécessaire que l'Opep abaisse sa production, a-t-il ajouté.

jdy/jld/zl

COMMERZBANK

CITIGROUP







Commenter Le pétrole remonte à New York, continuant à zigzaguer dans un marché incertain


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite