Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York, face à de bons signes du Moyen-Orient

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, le marché estimant que l'accord entre Téhéran et les grandes puissances, signé en fin de semaine dernière, n'ouvrait pas en l'état la voie à un afflux d'exportations iraniennes.
Vers 13H20 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai prenait 1,37 dollar à 50,51 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La séance et la semaine commencent sur une note positive, a souligné Gene McGillian, de Tradition Energy. Le rebond est lié au fait que les sanctions contre l'Iran n'ont pas été levées dans l'immédiat. Il y a un accord cadre, mais on ne va pas subir tout de suite un afflux de pétrole iranien.

L'Iran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) se sont entendus jeudi en Suisse sur les paramètres d'un accord âprement négocié depuis 18 mois. Ils doivent désormais se pencher sur les détails techniques complexes d'un accord définitif qui doit intervenir avant le 30 juin.

Le marché pétrolier new-yorkais n'avait pas pu entièrement réagir à cette annonce, intervenue en fin de séance, car il était resté fermé pour le Vendredi saint.

Lundi, il bénéficiait d'autres signes encourageants du Moyen-Orient, dont une hausse par l'Arabie saoudite des prix officiels du pétrole vendu vers l'Asie, a noté M. McGillian.

Le marché surveille avec attention l'attitude de Ryad, principal acteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le cartel a largement contribué à la baisse des prix en s'abstenant en novembre dernier d'abaisser son plafond de production.

Les cours, qui ont perdu la moitié de leur valeur depuis juin, oscillent depuis fin janvier autour de 50 dollars le baril à New York.

Pour M. McGillian, le rebond de lundi risque cependant de ne pas être durable et pourrait bien n'être rien de plus qu'une tentative du marché pour se stabiliser.

L'équilibre reste défavorable entre l'offre et la demande, et on risque bien de se retrouver de nouveau sous pression, d'autant que l'on s'attend à l'annonce d'une nouvelle hausse (hebdomadaire) des réserves américaines de brut dans les chiffres que publiera mercredi Washington, a-t-il précisé.

Néanmoins, les Etats-Unis pourraient aussi apporter un peu d'optimisme, car les raffineries américaines devraient accélérer la cadence à l'approche de l'été, propice aux grands déplacements, et la demande de brut va probablement accélérer, ce qui va encourager une hausse des prix de l'or noir, a prévu Matt Smith, de Schneider Electric.

De plus, a-t-il noté, Washington a publié vendredi des chiffres jugés décevants sur l'emploi en mars, et cela éloigne la perspective d'une hausse dès juin des taux d'intérêt (de la Réserve fédérale) et encourage en conséquence une baisse du dollar, qui rend en retour plus intéressants les échanges pétroliers, libellés en monnaie américaine.







Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, face à de bons signes du Moyen-Orient


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite