Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après la prolongation des tractations sur le nucléaire iranien

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole hésitaient mercredi en cours d'échanges européens, lestés par la poursuite des négociations sur le programme nucléaire iranien, renforçant les craintes d'une levée des sanctions économiques contre le pays, et d'un afflux de pétrole iranien sur un marché déjà inondé d'or noir.
Vers 10H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 55,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdaient 29 cents à 47,31 dollars.

Après une semaine de discussions marathon, les négociations sur le nucléaire iranien se poursuivaient à Lausanne, malgré l'expiration du délai du 31 mars fixé pour obtenir un accord préliminaire.

La date butoir pour les négociations a été décalée ce qui augmente les spéculations sur le fait qu'il pourrait y avoir bientôt un peu plus d'indulgence vis-à-vis des exportations de pétrole iranien, expliquait Alastair McCaig, analyste chez IG.

Il peut toujours y avoir un accord préliminaire si les puissances occidentales et l'Iran trouvent un terrain d'entente sur les restrictions sur le programme nucléaire iranien afin de lever les sanctions, notaient les analystes de PVM.

Les occidentaux veulent s'assurer, en contrôlant étroitement son programme nucléaire, que l'Iran ne cherchera pas à se doter de la bombe atomique. En échange de sa coopération, Téhéran obtiendrait une levée des sanctions internationales qui étranglent l'économie iranienne depuis des années.

Une levée de sanctions économiques, y compris sur le secteur pétrolier, pourrait amener le pays à exporter autour d'un million de barils supplémentaires par jour.

Dans un marché noyé sous le pétrole, et dont les cours ont baissé de moitié depuis la mi-juin, une reprise à plein régime des exportations iraniennes n'est pas accueillie à bras à ouverts.

Mais les discussions coinçaient toujours sur des points clés mercredi, même si des progrès ont été réalisés, selon les délégations.

Accord ou pas, le moral des marchés restait en berne, selon les analystes de PVM, la croissance de l'offre mondiale de pétrole ne montrant aucun signe de ralentissement.

La production Libyenne augmente à nouveau, atteignant, selon la compagnie nationale de pétrole, autour de 564.000 barils par jour, ajoutaient-ils.

Les marchés attendaient également mercredi la sortie des statistiques du département américain de l'Énergie (DoE).

Selon les prévisions médianes des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks américains de brut devraient avoir une nouvelle fois crevé leur plafond.

Les experts s'attendaient en effet à une nouvelle hausse des stocks de brut, de 4,2 millions de barils, mais à une baisse des réserves d'essence de 650,000 barils. Les stocks de produits distillés seraient, quant à eux, restés stables lors de la semaine achevée le 27 mars.







Commenter Le pétrole hésite après la prolongation des tractations sur le nucléaire iranien


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 04 décembre 2018

    Sanctions: l'Iran peut bloquer les exportations de pétrole d…

    Téhéran: Le président iranien Hassan Rohani a de nouveau menacé mardi de bloquer les exportations de pétrole dans le Golfe, en réaction...

    samedi 01 décembre 2018

    L'Iran a élaboré un "mécanisme" pour vendre son pé…

    Téhéran: L'Iran a finalisé un "mécanisme" permettant l'achat de pétrole iranien par Séoul après le rétablissement de sanctions américaines contre son secteur...

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite