Menu
RSS
A+ A A-

PetroChina: bénéfice net en chute de 17% en 2014, plombé par les cours du brut

prix-du-petrole shanghaishanghai: PetroChina, entité cotée du géant pétrolier chinois CNPC, a vu son bénéfice net fondre de 17% en 2014, un plongeon provoqué par le brutal effondrement des cours du baril de brut, sur fond de demande morose.
Le profit net du groupe étatique s'est établi l'an dernier à 107,17 milliards de yuans (15,9 milliards d'euros), a-t-il indiqué dans un communiqué à la Bourse de Hong Kong, où il est coté.

En 2014, la demande de pétrole et de gaz a ralenti en raison de la dégradation de la reprise économique mondiale et de pressions accrues sur la conjoncture chinoise, a insisté PetroChina.

Les cours internationaux du pétrole brut ont fluctué vivement au premier semestre avant de s'effondrer au second, abandonnant 50% de leur valeur, a ajouté le groupe.

Un violent renversement de fortune pour les groupes énergétiques chinois, qui ont par ailleurs vu leurs marges rognées encore davantage par des décisions politiques.

Soucieux de répercuter le repli des cours, Pékin a en effet imposé à 11 reprises, au cours du deuxième semestre 2014, des baisses des prix pour les produits pétroliers (lesquels sont en Chine étroitement encadrés par l'Etat).

Dans ces conditions, le chiffre d'affaires de PetroChina n'a progressé que de 1,1% sur un an en 2014, à 2.280 milliards de yuans (340 milliards d'euros).

En 2015, l'économie mondiale devrait continuer sa reprise de façon maussade, secouée par des périodes d'instabilité et sous la menace d'incertitudes, alors que le secteur énergétique connaît actuellement des ajustements importants, a commenté le groupe.

De plus, les groupes pétroliers chinois sont visés depuis plus d'un an par des salves d'enquêtes anticorruption.

Le vice-président et directeur non exécutif de PetroChina, Liao Yongyuan, est ainsi sous enquête pour de graves violations de la discipline et de la loi, avaient annoncé les autorités mi-mars.

PetroChina a confirmé jeudi ces investigations, assurant que M. Liao avait entretemps démissionné de toutes ses fonctions.

Par ailleurs, Wang Yongchun, ancien vice-président de CNPC - la puissante maison-mère de PetroChina -, lui aussi inculpé pour corruption, sera présenté prochainement à un tribunal, ont rapporté cette semaine des médias d'Etat.

Selon de récentes informations de presse, Pékin étudierait la possibilité d'un rapprochement Sinopec et CNPC - une perspective démentie par Sinopec et jugée hautement improbable par des experts et acteurs industriels.

azk-jug/cj

PETROCHINA

SINOPEC - CHINA PETROLEUM & CHEMICAL CORPORATION








Commenter PetroChina: bénéfice net en chute de 17% en 2014, plombé par les cours du brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite