Menu
A+ A A-

Le pétrole monte un peu, aidé par un dollar affaibli

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole étaient en légère hausse lundi en fin d'échanges européens, aidés par un accès de faiblesse du dollar, mais restaient sous pression après les commentaires du ministre saoudien du Pétrole sur l'offre mondiale d'or noir.
Vers 17H05 GMT (18H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 55,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 12 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance grignotait 27 cents à 46,84 dollars.

Les prix du pétrole ont effacé leurs pertes en cours d'échanges européens. Le dollar s'est encore affaibli lundi après des indicateurs américains mitigés, ce qui a apporté du soutien au prix des matières premières, notait Myrto Sokou, analyste chez Sucden Financial.

Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com, s'accordait à dire que le dollar avait aidé le prix du baril de brut ce lundi, alors que les marchés attendaient prudemment une réduction imminente de la production américaine après la nouvelle baisse du décompte de puits de forage en activité ( par la société de services pétroliers, NDLR) Baker Hughes.

Selon des chiffres publiés vendredi par Baker Hughes, le nombre de puits en activité a baissé de 41 unités la semaine dernière aux États-Unis.

Depuis plusieurs semaines, ce décompte se traduit systématiquement par un déclin, ce que certains analystes présentent comme le signe d'une baisse prochaine de la production, qui contre toute attente ne s'est pas encore manifestée.

Ces espoirs risquent d'être encore déçus si les données sur les stocks américains de brut (mercredi) contredisent de nouveau le décompte des puits de forage, ajoutait M. Razaqzada.

Les cours restaient également sous la pression des propos du ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, ce week-end.

Le ministre a répété que les prix de l'or noir étaient dictés par le marché et que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'était pas prête à porter seule le poids d'une réduction de la production, commentaient les analystes de Commerzbank.

Nous refusons d'assumer seuls la responsabilité car (l'Opep) n'assure que 30% de l'offre sur le marché, les 70% (restants) étant hors-Opep, a indiqué Ali al-Nouaïmi dans des déclarations rapportées lundi par l'agence officielle Spa.

Tout le monde doit contribuer si nous voulons améliorer les prix car c'est dans l'intérêt de tous, a répété le ministre saoudien.

Cité par l'agence Bloomberg, Ali al-Nouaïmi a également noté que son pays produisait actuellement 10 millions de barils par jour (mbj) contre 9,85 mbj en février.

L'Arabie saoudite, qui détient 16% des réserves mondiales prouvées de pétrole, est le deuxième plus gros producteur de pétrole brut au monde, derrière la Russie.

Les commentaires du ministre du Pétrole ce week-end ont réduit les espoirs de toute consolidation imminente des prix du pétrole, constataient les analystes de Crédit Agricole.

Mais les analystes de PVM notaient cependant que, dans les propos du ministre saoudien du Pétrole, l'accent était désormais mis sur la possibilité d'un changement dans la politique de l'Opep, si les pays en dehors du cartel participent à la réduction de l'offre.







Commenter Le pétrole monte un peu, aidé par un dollar affaibli


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite