Menu
RSS
A+ A A-

Face à la réalité d'une offre élevée, le pétrole retombe à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole sont retombés près de leur plus bas niveau depuis six ans jeudi à New York, au lendemain d'un rebond éphémère qui n'a pas suffi à faire oublier le niveau de plus en plus élevé de l'offre américaine.
Le prix du baril de light sweet crude WTI) pour livraison en avril a cédé 70 cents à 43,96 dollars à la clôture sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), revenant en partie sur sa hausse de 1,20 dollar de la veille.

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a perdu 1,48 dollar à 54,43 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Ce qui se passe aujourd'hui, c'est ce qui aurait dû se passer hier, car l'équilibre du marché encourage toujours une baisse des prix, a estimé Kyle Cooper, de IAF Advisors. Hier, déjà, il n'y avait pas vraiment d'actualité qui encourageait à la hausse, même si on a vu les prix monter, probablement à cause de la Réserve fédérale (Fed).

La Fed a publié mercredi une décision monétaire, dont les termes ont été interprétés par les marchés comme le signe que la banque centrale n'était pas pressée de normaliser sa politique en relevant ses taux.

Le dollar a, en conséquence, brièvement chuté, ce qui a bénéficié aux échanges pétroliers, libellés en monnaie américaine, mais il s'est repris jeudi et a ainsi privé le marché de l'or noir d'un soutien provisoire.

Les investisseurs se retournent désormais vers un autre élément datant de mercredi, soit l'annonce par le Département de l'Energie (DoE) d'une nouvelle hausse des réserves américaines de pétrole brut, qui représente plus du double des prévisions des analystes, et d'un nouveau record de production, à 9,4 millions de barils par jour la semaine dernière.

De plus, même si syndicats et raffineurs semblent proches de résoudre un conflit social entamé en février, les raffineries mettront au moins deux semaines à fonctionner pleinement, ce qui va encore faire monter les réserves, a noté Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Le haut niveau de l'offre, aux Etats-Unis et dans le monde, est le sujet dominant d'inquiétudes sur le marché pétrolier, car il a contribué à faire baisser de plus de moitié les prix depuis juin, et à les entraîner en début de semaine à leur plus bas niveau depuis mars 2009.







Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite