Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, plombé par les stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole demeuraient sous pression jeudi en cours d'échanges européens, malgré une tentative de rebond après le communiqué de la Réserve fédérale américaine (Fed), la hausse des stocks aux États-Unis ne montrant aucun signe d'essoufflement.
Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 55,08 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 83 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,60 dollar à 43,06 dollars.

Les cours du pétrole avaient légèrement rebondi mercredi à l'issue de la réunion de la Fed, le dollar ayant un peu souffert de la décision de la Réserve fédérale de maintenir ses taux directeurs proches de zéro et de l'improbabilité d'une hausse lors de la prochaine réunion du comité monétaire en avril.

Une baisse du billet vert tend à rendre les matières premières libellées en dollar moins onéreuses et donc plus attrayantes pour les acheteurs munis d'autres devises.

Mais les inquiétudes concernant la croissance de l'offre, américaine surtout, ont assez vite repris le dessus.

Il n'y a pas de fin en vue au gonflement des stocks de pétrole brut américain. Et le regain de force des cours mercredi n'a rien changé à cet état de chose, constataient les analystes de PVM.

Lors de la semaine achevée le 13 mars, les réserves de brut ont augmenté de 9,6 millions de barils, alors que les experts attendaient une progression de 4,4 millions de barils.

Les analystes de JBC Energy notaient que les opérateurs hésitaient à se positionner à court terme, à cause de l'incertitude qui règne sur les marchés, et préféraient investir sur des contrats à plus long terme car la visibilité concernant l'état de l'offre et de la demande est meilleure.

De nombreux analystes estiment en effet que le marché devrait débuter son rééquilibrage vers le deuxième semestre ou la fin de l'année 2015.

La baisse de l'offre provoquée par les chute des cours ne va pas être significative avant la fin de l'année et la croissance de la demande ne va pas s'accélérer de manière importante avant fin 2015, soulignaient les analystes de JBC Energy.








Commenter Le pétrole baisse, plombé par les stocks américains

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite