Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reste pris dans son élan baissier à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole restaient pris dans leur élan baissier mardi à l'ouverture du marché à New York, toujours écrasés par la surabondance des stocks américains et la perception que l'offre va rester bien supérieure à la demande.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril perdait 53 cents à 44,35 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà baissé de 96 cents lundi.

Plusieurs analystes semblaient considérer mardi que le marché était pris dans une spirale baissière dont ils ne se risquaient pas à voir la fin.

On reste sur une tendance à la baisse, a déclaré Phil Flynn, de Price Futures Group.

Les investisseurs financiers se retirent du marché du pétrole et vont donc probablement exacerber la baisse de prix, notaient les analystes de Commerzbank.

La baisse relative du dollar depuis le début de la semaine ne suffit pas à maintenir les cours, alors que le marché ne cesse de recevoir des annonces sur la surabondance des stocks.

Hier le cabinet Genscape a indiqué qu'on verrait une nouvelle hausse des stocks au terminal de Cushing (Oklahoma, sud), et que les stocks pourraient bientôt déborder, a dit M. Flynn.

Le Département de l'Energie américain doit pour sa part publier son relevé hebdomadaire mercredi.

Les investisseurs suivent également de près les pourparlers sur le nucléaire iranien, estimant qu'un accord donduirait à la levée des sanctions économiques, et donc à une augmentation des exportations iraniennes de pétrole, à hauteur d'un million de barils par jour.

Pour M. Flynn, les marchés du pétrole, comme les autres marchés financiers, sont désormais suspendus à la conférence de presse que doit donner mercredi la présidente de la Réserve fédérale (Fed) Janet Yellen, qui pourrait donner des indications autant sur la santé de l'économie américaine que sur la perspective d'une hausse des taux d'intérêt, et donc sur l'évolution du dollar.

Le pétrole étant échangé en dollars, les acheteurs munis d'autres devises profitent habituellement de tout repli, mais celui constaté depuis lundi n'a pas suffi à les faire revenir avant que s'exprime Mme Yellen.

Les fonds sortent du marché pétrolier non seulement parce qu'ils en ont assez de rester dans une fourchette étroite mais parce qu'il y a de meilleurs investissements à faire dans d'autres marchés, notait pour sa part Carl Larry, chez Frost & Sullivan.

De fait lundi Wall Street a fini en nette hausse (+1,29 pour le Dow Jones Industrial Average, +1,35% pour le S&P500) alors qu'en journée les cours de la référence américaine du brut étaient tombés vers 15h00 GMT à un nouveau plus bas en six ans à 42,85 dollars le baril.

chr/jld/pb

COMMERZBANK








Commenter Le pétrole reste pris dans son élan baissier à l'ouverture à New York

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite