Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York à 44,26 dollars le baril

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, rien ne semblant pouvoir alléger la pression sur les cours provoquée par la surabondance de l'offre.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril perdait 58 cents à 44,26 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà baissé de 2,21 dollars vendredi.

Pour Bill Baruch, chez iiTrader, le marché est dans l'expectative, et après s'être rapproché dans la nuit de ses niveaux les plus bas de l'année à 43,58 dollars le baril, et les plus bas depuis six ans, nous pourrions arriver à des retournements intéressants dans la semaine.

Il a souligné que le changement technique des contrats de référence, tant pour le Brent coté à Londres que pour le WTI échangé à New York cette semaine pourrait apporter de la volatilité cette semaine.

Reste que le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) publié lundi n'a rien fait pour ramener l'optimisme sur le marché.

L'Opep a en effet laissé inchangées ses prévisions d'offre et de demande moyennes en 2015, confirmant donc l'existence d'une surabondance d'offre. Elle s'est également étonnée de la remontée de cours intervenue en février, qui défie les fondamentaux.

Après une baisse des cours de près de 10% la semaine dernière, le sentiment baissier a été attisé, et les positions à la hausse ont été dénouées, a estimé Matt Smith chez Schneider Electric.

En outre les pourparlers sur le nucléaire iranien continuent d'être suivis de près par le marché: la perception qu'un allègement des sanctions pourrait mettre plus de pétrole sur le marché pourrait faciliter une nouvelle baisse des prix, relevaient les analystes de Barclays.

Pour autant ils appelaient à la prudence car, même en cas d'accord, les sanctions ne seront pas levées d'un coup - sans compter que l'issue des pourpalers est incertaine.

Enfin l'évolution du dollar, qui reste très élevé même s'il a perdu un peu de terrain depuis vendredi soir, à 1,0558 dollar pour un euro lundi, ne plaide pas pour un raffermissement des cours. Les contrats sont en effet libellés en dollars, et tout renforcement du billet vert est susceptible de décourager les acheteurs munis d'autres devises.

chr/pb

SCHNEIDER ELECTRIC

BARCLAYS








Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York à 44,26 dollars le baril

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite