Menu
A+ A A-

Le pétrole tombe a un nouveau plus bas en six ans

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse lundi en cours d'échanges européens, le WTI tombant même à un nouveau plus bas en six ans, alors que les cours sont rattrapés par la surabondance d'offre qui n'a jamais quitté les marchés depuis la mi-juin.
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 53,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Le Brent est tombé durant les échanges asiatiques à son plus bas niveau depuis début février, à 53,33 dollars le baril.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 44 cents à 44,40 dollars.

Les cours de la référence américaine du brut sont tombés lundi à un nouveau plus bas en six ans à 43,57 dollars le baril.

Beaucoup d'analystes avaient appelé à la plus grande prudence après le rebond des cours en février, prévenant que celui-ci ne s'était pas construit sur de solides fondations, les marchés du pétrole restant largement excédentaires.

Les cours du pétrole avaient entamé une phase de stabilisation au mois de février aidés par les températures froides dans l'hémisphère nord, des intempéries retardant les chargements en Irak ou au Koweït, ainsi que des perturbations liées aux violences en Libye.

Mais la sortie du rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a fait pression sur les cours de l'or noir vendredi, et principalement sur ceux du WTI, la référence américaine.

La raison citée par l'AIE est un énorme excédent d'offre qui vient principalement de la production croissante des États-Unis (alimentée par la production de pétrole de schiste, NDLR), notaient les analystes de Commerzbank.

L'AIE a en effet pointé du doigt la croissance de l'offre américaine qui n'a montré jusqu'à maintenant peu de signes de ralentissement et qui continue de défier les attentes.

L'agence avait également nourri vendredi les inquiétudes des marchés sur la capacité des réserves américaines à accueillir plus de pétrole brut.

Et une nouvelle baisse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis n'a, cette fois-ci, pas suffit à rassurer les marchés.

D'après l'entreprise de services pétroliers Baker Hughes, il y avait 56 puits de forage en activité de moins la semaine dernière, par rapport à la semaine précédente, portant le total à 866 unités.

Cela correspond à une baisse de 46,2% depuis le pic d'octobre dernier, mais les investisseurs sont restés indifférents, les effets de la baisse du décompte de plateformes restant à voir, commentaient les analystes de JBC Energy.

Par ailleurs, les marchés attendaient également la sortie du rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui devait être publié à 12H00 GMT.







Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole brut coté à New York a plongé mardi à la clôture, affichant un...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite