Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, affaibli par la force du dollar

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, le renforcement du dollar donnant un nouveau coup à un marché qui ne parvenait pas à retrouver de l'optimisme face au niveau élevé de l'offre.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude pour livraison en avril perdait 83 cents à 49,17 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), repassant sous le seuil des 50 dollars qu'il avait tout juste atteint à la clôture de la veille.

Même s'il y a toujours des préoccupations sur une flambée des tensions géopolitiques, dont une apparente rupture du cessez-le-feu en Ukraine et les troubles en Libye, le dollar continue à se renforcer, ce qui fait pression sur les prix, a résumé Matt Smith, de Schneider Electric.

Comme les échanges pétroliers sont libellés en monnaie américaine, ils sont de moins en moins intéressants pour les investisseurs, au moment où le dollar se renforce et bénéficie d'un regain de spéculations sur un resserrement monétaire anticipé aux États-Unis.

Non seulement, le dollar est à son plus haut niveau depuis plus de onze ans face à l'euro, mais il se renforce aussi face à presque toutes les autres devises, comme la livre britannique ou le yen, a souligné Matt Smith.

Comme il y faisait allusion, le marché ne trouvait pas de soutien dans les affrontements persistants en Libye, sur lesquels s'était en partie construit le rebond des prix de l'or noir en février

Selon la banque Goldman Sachs, ces combats, qui affectent les installations pétrolières du pays ne devraient plus beaucoup aider le marché, car les volumes de production sont si bas, que le risque d'une nouvelle baisse est limité.

Le cours du WTI new-yorkais résistait cependant mieux que celui du Brent, côté à Londres, qui perdait 1,55 dollar à 56,98 dollars.

La meilleure performance enregistrée depuis hier par le WTI peut s'expliquer par des chiffres (du fournisseur de données) Genscape, qui montre que les réserves ont peu augmenté la semaine dernière à Cushing, un terminal américain, ont rapporté les experts de Commerzbank.

Ce terminal, situé dans l'Oklahoma (sud), est très surveillé, car il sert de référence aux cours du WTI.

Il faudra que ces chiffres soient confirmés par ceux de l'American Petroleum Institute, fédération du secteur aux Etats-Unis, ce soir, et par le département de l'Energie, demain, car sinon le WTI va lui aussi se retrouver sous pression, ont néanmoins prévenu les experts de Commerzbank.

La semaine dernière, les chiffres du DoE ont fait état d'un bond hebdomadaire de plus de dix millions de barils des réserves américaines de brut, à leur plus haut niveau depuis 84 ans. Néanmoins, elles n'ont que faiblement augmenté, de quelque 500.000 barils, à Cushing même.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, affaibli par la force du dollar



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite