Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, affaibli par la force du dollar

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, le renforcement du dollar donnant un nouveau coup à un marché qui ne parvenait pas à retrouver de l'optimisme face au niveau élevé de l'offre.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude pour livraison en avril perdait 83 cents à 49,17 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), repassant sous le seuil des 50 dollars qu'il avait tout juste atteint à la clôture de la veille.

Même s'il y a toujours des préoccupations sur une flambée des tensions géopolitiques, dont une apparente rupture du cessez-le-feu en Ukraine et les troubles en Libye, le dollar continue à se renforcer, ce qui fait pression sur les prix, a résumé Matt Smith, de Schneider Electric.

Comme les échanges pétroliers sont libellés en monnaie américaine, ils sont de moins en moins intéressants pour les investisseurs, au moment où le dollar se renforce et bénéficie d'un regain de spéculations sur un resserrement monétaire anticipé aux États-Unis.

Non seulement, le dollar est à son plus haut niveau depuis plus de onze ans face à l'euro, mais il se renforce aussi face à presque toutes les autres devises, comme la livre britannique ou le yen, a souligné Matt Smith.

Comme il y faisait allusion, le marché ne trouvait pas de soutien dans les affrontements persistants en Libye, sur lesquels s'était en partie construit le rebond des prix de l'or noir en février

Selon la banque Goldman Sachs, ces combats, qui affectent les installations pétrolières du pays ne devraient plus beaucoup aider le marché, car les volumes de production sont si bas, que le risque d'une nouvelle baisse est limité.

Le cours du WTI new-yorkais résistait cependant mieux que celui du Brent, côté à Londres, qui perdait 1,55 dollar à 56,98 dollars.

La meilleure performance enregistrée depuis hier par le WTI peut s'expliquer par des chiffres (du fournisseur de données) Genscape, qui montre que les réserves ont peu augmenté la semaine dernière à Cushing, un terminal américain, ont rapporté les experts de Commerzbank.

Ce terminal, situé dans l'Oklahoma (sud), est très surveillé, car il sert de référence aux cours du WTI.

Il faudra que ces chiffres soient confirmés par ceux de l'American Petroleum Institute, fédération du secteur aux Etats-Unis, ce soir, et par le département de l'Energie, demain, car sinon le WTI va lui aussi se retrouver sous pression, ont néanmoins prévenu les experts de Commerzbank.

La semaine dernière, les chiffres du DoE ont fait état d'un bond hebdomadaire de plus de dix millions de barils des réserves américaines de brut, à leur plus haut niveau depuis 84 ans. Néanmoins, elles n'ont que faiblement augmenté, de quelque 500.000 barils, à Cushing même.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, affaibli par la force du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite