Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise, aidé par la Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mercredi en fin d'échanges européens, aidés par les perturbations sur l'offre libyenne, et dans un marché peu ébranlé par la hausse surprise des stocks américains la veille.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 60,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 26 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdrait 12 cents à 51,41 dollars.

Même si les stocks de brut américains ont progressé deux fois et demi plus que prévu, les cours ont à peine bronché, notait Alastair McCaig, analyste chez IG.

Les cours de l'or noir se sont maintenus jeudi dans un marché ayant assez vite digéré la hausse surprise des stocks de brut américain annoncée la veille par le Département de l'Énergie (DoE).

Lors de la semaine achevée le 27 février, les réserves américaines de brut ont augmenté de 10,3 millions de barils, contre une hausse de 3,8 millions de barils estimée par les experts interrogés par l'agence Bloomberg News.

Encore un rapport choc qui ne s'est pas traduit par une nouvelle faiblesse des cours, commentait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Le marché s'est en effet intéressé aux éléments haussiers du rapport du DoE, et notamment au fait que les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud) n'ont progressé que de 500.000 barils, marquant ainsi un net ralentissement.

Depuis plusieurs semaines, les experts s'inquiétaient du niveau élevé des réserves à Cushing, craignant qu'en raison du gonflement des stocks la capacité de stockage arrive à son maximum, ce qui aurait pour effet de lester les cours du WTI.

Par ailleurs, les perturbations sur l'offre de pétrole en Libye continuaient d'aider les cours jeudi.

Les stocks ont progressé aux États-Unis la semaine dernière, mais le Brent et le WTI n'ont pas vraiment bougé car la déclaration de force majeure en Libye et une amélioration saisonnière de la demande continuent de soutenir les prix pour le moment, notait Abhishek Deshpande de Natixis.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a déclaré mercredi l'état de force majeure dans 11 champs pétroliers du centre du pays après la multiplication des attaques contre les sites de cette région.

En invoquant cette clause, la Libye ne se trouve plus dans l'obligation de remplir sa part des contrats de livraison pour les 11 champs pétroliers de Al-Mabrouk, Al-Bahi, Al-Dahra, Al-Joufra, Tibesti, Al-Ghani, Al-Samah, Al-Baïda, Al-Waha, Al-Dafa, Al-Naqa.

La NOC a aussi menacé de fermer tous les champs et ports pétroliers si la sécurité ne s'améliorait pas sur les sites.

Le vide politique créé en Libye fait que la production du pays ne va certainement pas atteindre de sitôt les niveaux connus en 2012, à 1,5 million de barils par jours, soulignaient les analystes de PVM.

La production libyenne tournait autour des 400.000 barils par jour au début de la semaine, elle est probablement moindre maintenant que l'état de force majeure a été déclaré, ajoutaient-ils.







Le pétrole en Libye

Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

mardi 11 septembre 2018

Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

lundi 10 septembre 2018

Libye: attaque contre le siège de la compagnie nationale de …

Tripoli: Des hommes armés ont attaqué lundi le siège de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) à Tripoli, où une explosion et...

vendredi 07 septembre 2018

Libye: Eni prévoit une baisse de sa production si les troubl…

Cernobbio (italie): Le groupe italien Eni pourrait voir sa production en Libye diminuer si les tensions se poursuivent, a souligné vendredi sa...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole brut coté à New York a plongé mardi à la clôture, affichant un...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite