Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa hausse malgré le gonflement des stocks américains

prix-du-petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole restaient en hausse jeudi en Asie malgré un nouveau gonflement substantiel des stocks de brut aux Etats-Unis et la remise en route progressive des raffineries américaines qui pèse sur le marché newyorkais.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril s'appréciait de 29 cents, à 51,82 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord prenait six cents, à 60,61 dollars.

Les chiffres hebdomadaires des réserves d'or noir aux Etats-Unis, premier consommateur mondial, ont révélé que les stocks lors de la semaine achevée le 27 février avaient augmenté de 10,3 millions de barils à 444,4 millions, restant ainsi à un niveau sans précédent depuis 84 ans.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg News n'attendaient qu'une progression de 3,8 millions.

En revanche les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence au WTI, n'ont progressé que de 500.000 barils, à 49,2 millions - marquant un net ralentissement.

La production américaine, à son plus haut niveau, devrait s'accélérer avec la remise en route de raffineries après la période annuelle de maintenance, poussant les prix à la baisse.

En outre une grève dans trois grandes raffineries de Royal Dutch Shell serait sur le point de se terminer. Les 5.000 employés grévistes depuis le 1er février semblent retourner au travail à la faveur d'un accord sur les salaires et les conditions de travail, relevait Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures.

Au plan géopolitique, Sanjeev Gupta, responsable des hydrocarbures chez EY, a indiqué que le marché suivait les négociations entre les Etats-Unis et l'Iran, également producteur de pétrole, sur le programme nucléaire de Téhéran.

Toute information positive sur l'hypothèse d'une levée des sanctions (américaines contre l'Iran) entraîne les prix du Brent vers le bas, selon lui.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a conclu mercredi en Suisse trois jours de négociations difficiles avec les Iraniens. Les prochains entretiens bilatéraux auront lieu le 15 mars, probablement à Genève.

Ces pourparlers doivent déboucher sur un règlement politique garantissant la nature pacifique et uniquement civile du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions internationales.

Enfin en Libye, des gardes des installations pétrolières ont annoncé mardi que des islamistes radicaux s'étaient emparés des champs d'Al-Mabrouk et Al-Bahi situés à quelque 200 km au sud de Syrte (environ 500 km à l'est de Tripoli).

L'industrie pétrolière libyenne, autrefois lucrative, est durement affectée par l'anarchie dans le pays. Avant la révolte de 2011 qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi, la production s'élevait à plus de 1,5 million de barils par jour, représentant 95% des exportations du pays et 75% de ses revenus.

Elle est tombée à quelque 350.000 barils par jour en décembre.

Mercredi, le baril de light sweet crude avait terminé à 51,53 dollars, en hausse de 1,01 dollar. Le Brent avait clôturé à 60,55 dollars, en baisse de 47 cents.

mba/dan/gab/tll

ROYAL DUTCH SHELL PLC








Commenter Le pétrole poursuit sa hausse malgré le gonflement des stocks américains

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix du pétrole WTI et Brent en dollars journaliers | Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Les prix spots du pétrole journaliers du WTI & Brent en dollars.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite