Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa hausse malgré le gonflement des stocks américains

prix-du-petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole restaient en hausse jeudi en Asie malgré un nouveau gonflement substantiel des stocks de brut aux Etats-Unis et la remise en route progressive des raffineries américaines qui pèse sur le marché newyorkais.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril s'appréciait de 29 cents, à 51,82 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord prenait six cents, à 60,61 dollars.

Les chiffres hebdomadaires des réserves d'or noir aux Etats-Unis, premier consommateur mondial, ont révélé que les stocks lors de la semaine achevée le 27 février avaient augmenté de 10,3 millions de barils à 444,4 millions, restant ainsi à un niveau sans précédent depuis 84 ans.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg News n'attendaient qu'une progression de 3,8 millions.

En revanche les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence au WTI, n'ont progressé que de 500.000 barils, à 49,2 millions - marquant un net ralentissement.

La production américaine, à son plus haut niveau, devrait s'accélérer avec la remise en route de raffineries après la période annuelle de maintenance, poussant les prix à la baisse.

En outre une grève dans trois grandes raffineries de Royal Dutch Shell serait sur le point de se terminer. Les 5.000 employés grévistes depuis le 1er février semblent retourner au travail à la faveur d'un accord sur les salaires et les conditions de travail, relevait Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures.

Au plan géopolitique, Sanjeev Gupta, responsable des hydrocarbures chez EY, a indiqué que le marché suivait les négociations entre les Etats-Unis et l'Iran, également producteur de pétrole, sur le programme nucléaire de Téhéran.

Toute information positive sur l'hypothèse d'une levée des sanctions (américaines contre l'Iran) entraîne les prix du Brent vers le bas, selon lui.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a conclu mercredi en Suisse trois jours de négociations difficiles avec les Iraniens. Les prochains entretiens bilatéraux auront lieu le 15 mars, probablement à Genève.

Ces pourparlers doivent déboucher sur un règlement politique garantissant la nature pacifique et uniquement civile du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions internationales.

Enfin en Libye, des gardes des installations pétrolières ont annoncé mardi que des islamistes radicaux s'étaient emparés des champs d'Al-Mabrouk et Al-Bahi situés à quelque 200 km au sud de Syrte (environ 500 km à l'est de Tripoli).

L'industrie pétrolière libyenne, autrefois lucrative, est durement affectée par l'anarchie dans le pays. Avant la révolte de 2011 qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi, la production s'élevait à plus de 1,5 million de barils par jour, représentant 95% des exportations du pays et 75% de ses revenus.

Elle est tombée à quelque 350.000 barils par jour en décembre.

Mercredi, le baril de light sweet crude avait terminé à 51,53 dollars, en hausse de 1,01 dollar. Le Brent avait clôturé à 60,55 dollars, en baisse de 47 cents.

mba/dan/gab/tll

ROYAL DUTCH SHELL PLC







Commenter Le pétrole poursuit sa hausse malgré le gonflement des stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite