Logo

La chute du prix de pétrole fait basculer Petronas dans le rouge au 4T

prix-du-petrole kuala lumpurkuala lumpur: La compagnie pétrolière malaisienne Petronas a enregistré une perte nette de 7,3 milliards de ringgits (1,8 milliard d'euros) au quatrième trimestre, sous l'effet conjugé de la baisse des prix du pétrole et de la dépréciation d'actifs, a-t-elle annoncé vendredi.
Sur la même période de l'exercice précédent, le groupe avait réalisé un bénéfice de 12,8 milliards de ringgits (3,15 milliards d'euros) .

Sur lensemble de l'exercice 2014, le bénéfice a été amputé par les mauvais résultats du dernier trimestre, chutant de 27% à 47,6 milliards de ringgits (11,7 milliards d'euros).

Il s'agit de la première perte trimestrielle de Petronas en cinq ans, et depuis sa décision de publier des résultats trimestriels.

Le groupe pétrolier, qui contribue à près de la moitié des revenus budgétaires de la Malaisie, a annoncé par ailleurs une baisse des investissements de 20 à 30 milliards de ringgits sur les deux prochaines années.

Le chiffre d'affaire a baissé de 6,4% à 79,4 milliards de ringgits (19,6 milliards d'euros), contre 84,8 milliards de ringgits (20,9 milliards d'euros) un an plus tôt, a indiqué la compagnie.

Le prix moyen du baril de pétrole en 2015 devrait être nettement plus bas que ce que l'on a connu en 2014, ce qui devrait avoir des conséquences sur la rentabilité, a indiqué Petronas dans un communiqué.

Le PDG du groupe Shamsul Azhar Abbas, qui va quitter son poste fin mars après cinq années à la tête de Petronas, a déclaré à la presse que le groupe public malaisien allait adopter une stratégie prudente en raison de la chute du prix du pétrole.

Certains projets importants vont être retardés, nous allons nous montrer prudents, a-t-il assuré.

Petronas prévoit un prix du baril aux alentours de 55 dollars pour 2015.

Le directeur financier du groupe, George Ratilal, a pour sa part expliqué que le prix du brut moyen sur le dernier trimestre a oscillé autour de 70 dollars le baril, loin des 109 dollars le baril observé un an plus tôt.

Les perspectives ne sont pas bonnes pour 2015. (Mais) nous serons malgré tout rentables cette année, a précisé M. Ratilal.

Une surabondance d'offre sur le marché a provoqué un effondrement des prix du pétrole, qui ont atteint leur plus bas niveau depuis quatre ans. Ces dernières semaines, le prix du baril de light sweet crude s'est stabilisé à New York entre 49 et 50 dollars.




center>Tweeter



Commenter La chute du prix de pétrole fait basculer Petronas dans le rouge au 4T

graphcomment>