Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe aidé par une baisse de l'offre américaine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient de grimper lundi en fin d'échanges européens, aidés par la nouvelle baisse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis, mais le marché demeurait prudent.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 58,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 56 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,55 dollar à 53,24 dollars.

Les cours du pétrole se stabilisaient, les actualités à tendances baissières et haussières s'équilibrant lundi, selon des analystes.

Le nombre de puits de forage pétrolier en activité a décliné de quelque 83 unités au cours de la semaine achevée vendredi, d'après le spécialiste du forage américain Baker Hughes. Quelque 199 plateformes ont déjà cessé leur activité en janvier, toujours selon Baker Hughes.

Cela correspond à une chute de 29% depuis la hausse record d'octobre 2014, le nombre total des puits de pétrole en activité atteignant 1.140, son plus bas niveau depuis décembre 2011, expliquaient les analystes de Commerzbank.

A un moment où les stocks américains sont à leur maximum en un peu plus de 30 ans, cette réduction du nombre de plateformes était interprétée comme le signe encourageant d'un rééquilibrage futur de l'offre en réaction à la chute des cours du pétrole.

Mais l'offre continue d'excéder la demande et les ajustements des producteurs -des coupes budgétaires en passant par la baisse du nombre de plateformes- ne font pas disparaître la surabondance d'offre actuelle dans le marché, soulignaient les analystes de Barclays.

Ces derniers prévenaient d'ailleurs qu'en 2008-2009, le nombre de puits pétroliers était tombé précipitamment, mais que la production avait continué de grimper. Les cours du Brent avaient atteint en décembre 2008 36,58 dollars le baril.

Dans son rapport mensuel publié lundi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a néanmoins relevé que l'impact de la chute des prix commençait à se faire sentir sur les producteurs hors-Opep.

Mais la réduction de l'offre hors-Opep a poussé le cartel à relever ses propres estimations de production en 2015, de 430.000 barils par jour (b/j), à 29,21 millions de barils par jour (mbj).

Le cartel notait également que le marché restait structurellement excédentaire, avec un surplus de production de l'ordre de 1 mbj.

Du côté de la consommation, un ralentissement de la demande chinoise pourrait également tirer de nouveau les cours vers le bas.

D'après les analystes de Commerzbank, la demande chinoise de pétrole brut a baissé de 8% en janvier, par rapport au mois de décembre. La Chine est le deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde, après les États-Unis.

Le déséquilibre entre l'offre et la demande reste flagrant (...). Les chiffres chinois de ce matin ont ainsi confirmé que l'année 2015 ne devrait pas être l'année de la reprise tant espérée par certains, constatait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Bank.

Pour l'analyste, le rebond des cours aurait plus à voir avec la spéculation, qui devrait d'ailleurs se réduire significativement à l'approche du seuil psychologique des 60 dollars.

Un cours plancher se dessine pour le brut, mais le problème est que le pétrole n'arrive pas à passer la barre des 60 dollars, et les opérateurs de marché doivent s'attendre à ce que les cours tournent autour de ce niveau dans un futur proche, renchérissait David Madden, analyste chez IG.







Commenter Le pétrole grimpe aidé par une baisse de l'offre américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite