Menu
A+ A A-

Le brut sans direction, marché peu animé avant un week-end prolongé

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole peinaient à se trouver une direction vendredi en cours d'échanges européens, sur un marché volatil et peu animé avant un week-end prolongé aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, mais qui se voyait soutenu par un affaiblissement du dollar

Vers 10h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 114,99 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, perdant 6 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 29 cents à 100,52 dollars.

Les cours du baril hésitaient dans un marché nerveux et sans volume à l'approche d'un long week-end, les places new-yorkaise et londonienne étant fermées lundi en raison d'un jour férié.

"On continue d'enregistrer un volume d'échanges anémique, alors que le marché reste suspendu au dollar et sensible aux indicateurs macroéconomiques", résumait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le dollar, plombé par des indicateurs américains décevants publiés jeudi, se repliait vendredi face à l'euro, un affaiblissement propre à rendre plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs détenant d'autres devises.

Les prix du pétrole avaient connu jeudi une séance hésitante, terminant en baisse de plus de 1 dollar à New York mais en hausse de 12 cents à Londres, dans un marché agité par de nouveaux signes de faiblesse de l'économie américaine.

"Le WTI a perdu encore un peu plus de terrain, sous la pression des chiffres du Produit intérieur brut (PIB) américain pour le premier trimestre", qui ont confirmé un ralentissement de la croissance de la première économie mondiale, relevait M. Kryuchenkov.

Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont quant à elles reparties à la hausse lors de la troisième semaine de mai, autre signal décevant pour la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut dans le monde.

"La consommation pétrolière américaine continue de reculer" alors que "ce week-end marque traditionnellement le début de la saison estivale des grands déplacements en voiture" aux Etats-Unis, soulignait l'analyste de VTB Capital.

Les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), publiés mercredi, avaient renforcé la prudence des opérateurs, en faisant état d'une forte augmentation des stocks d'essence et de brut du pays la semaine dernière, ainsi que de chiffres mitigés de la demande.

"Etant donné l'incertitude et la volatilité qui dominent en ce moment le marché du pétrole, l'attention des investisseurs se tourne de plus en plus vers l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui se réunit le 8 juin" à Vienne, notaient les analystes de JBC Energy.

Selon eux, les membres du cartel pourraient de nouveau s'orienter vers un statu quo, "alors que plusieurs des principaux ministres (des pays de l'OPEP) ont fait savoir qu'ils ne jugeaient pas nécessaire de modifier" leurs niveaux de production.



Commenter Le brut sans direction, marché peu animé avant un week-end prolongé


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite