Menu
A+ A A-

Total prépare le terrain à une restructuration du raffinage en France

prix-du-petrole ParisParis: Des décisions au printemps mais pas de fermeture de site, le patron de Total Patrick Pouyanné s'est voulu rassurant vendredi pour ses raffineries en France, tout en préparant le terrain à une inévitable restructuration dans un secteur qui emploie des milliers de personnes.
Depuis plusieurs mois, le groupe a prévenu que face à l'érosion des marges dans le raffinage en Europe, et malgré leur rebond au troisième trimestre, une réorganisation de son parc industriel était inévitable.

Vendredi, le patron du géant pétrolier français Patrick Pouyanné l'a confirmé dans une interview au Monde. En France, deux de nos raffineries sur cinq perdent de l'argent, dont l'une lourdement. Nous réfléchissons à la transformation des activités pour avoir des sites durables.

Mais il assure que le groupe ne fermera aucun site industriel dans l'Hexagone.

Outre des surcapacités, le secteur du raffinage en France souffre aussi d'une structure de production structurellement inadaptée à la demande: les raffineries produisent trop d'essence et pas assez de gazole, alors que ce carburant bénéficie d'une fiscalité avantageuse et représente plus de 80% des volumes écoulés dans les stations-service du pays.

Conséquence: depuis 2009, le nombre de raffineries est passé de 12 à 8 en France.

Total envisage donc des réductions de capacités, selon le nouveau patron de la branche raffinage-chimie Philippe Sauquet dans un entretien au journal belge l'Echo, publié le 24 janvier, mais sans préciser où elles seront réalisées.

En France, Total exploite cinq sites de raffinage, parfois associé à de la pétrochimie, qui emploient près de 3.900 personnes: Donges (Loire-Atlantique), Feyzin (Rhône), La Mède (Bouches-du-Rhône), Grandpuits (Seine-et-Marne) et Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime).

Deux d'entre eux connaissent des difficultés économiques, Donges et La Mède, affirmait le directeur de la raffinerie de La Mède, François Bourrasse, mi-décembre dans le quotidien La Provence.

Ce site du sud-est perd en moyenne 100 millions d'euros par an, indiquait-il.

Pas question pourtant de parler de licenciements. Personne ne sera licencié, a assuré Patrick Pouyanné dans un entretien au Financial Times le 21 janvier.

Il faut dire que le sujet est potentiellement explosif, au vu notamment du long conflit social autour la liquidation en 2013 de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), et des polémiques récurrentes autour des profits colossaux des groupes pétroliers.

Ces dernières années, le groupe a déjà restructuré deux sites, en 2010 à Dunkerque (Nord) et en 2013 à Carling (Moselle).

A Carling, Total a investi 180 millions d'euros pour transformer sa plateforme pétrochimique en centre européen de production de résines d'hydrocarbures, avec toutefois à la clé la suppression de 210 emplois d'ici à 2016.

En 2010, la raffinerie des Flandres qui employait 370 personnes a fermé, mais Total a reconverti le site en un centre de formation aux métiers de la pétrochimie, associé notamment à un dépôt pétrolier et un centre d'assistance technique. L'ensemble représente désormais 220 postes. Par ailleurs, il a investi 200 millions d'euros dans des actions en faveur de l'économie locale par le biais d'une convention avec l'Etat.

Et l'ancien PDG du groupe Christophe de Margerie avait aussi promis à cette occasion que le groupe ne fermerait pas d'autre raffinerie en France avant 2015.

mhc/fpo/nas

TOTAL







Commenter Total prépare le terrain à une restructuration du raffinage en France



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière française Total

    TotalEnergies ne se désengage pas des renouvelables, dit son PDG

    mercredi 07 février 2024

    Paris: Le PDG de TotalEnergies a réfuté mercredi tout "désengagement" du groupe dans les énergies renouvelables, expliquant la cession de 50% de participations dans certains projets par la volonté d'atteindre une meilleure rentabilité et de mieux gérer les risques.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière TotalEnergies

    Le pétrole en France

    mercredi 18 octobre 2023

    TotalEnergies maintiendra le plafonnement des prix des carbu…

    Paris: TotalEnergies maintiendra un plafond de 1,99 euro par litre sur les prix des carburants en France jusqu'en 2024 dans le cadre...

    jeudi 12 octobre 2023

    France: recul de l'inflation pas compromis par la hausse du …

    Paris: La hausse des prix du pétrole depuis l'été, sur fond de conflit en cours entre le Hamas et Israël, ne compromet...

    jeudi 12 octobre 2023

    Europe : l'AIE met en garde contre un risque de "pénuri…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a mis en garde jeudi contre de possibles pénuries de diesel en Europe cet hiver en...

      Toutes les nouvelles du pétrole en France

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    Pétrole: la Russie annonce une coupe de sa production de 471…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite