Menu
A+ A A-

Pétrole: rebond technique du brut à New York, marché toujours sous pression

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole enregistraient un petit rebond technique jeudi à l'ouverture à New York, au lendemain d'une chute à leur plus bas niveau en presque six ans, mais restaient sous la pression d'une offre surabondante.
Vers 14H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars prenait 29 cents à 44,74 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).


Les prix du brut new-yorkais tentent de se stabiliser après avoir chuté mercredi à 44,45 dollars, un plus bas depuis le 11 mars 2009, lorsqu'il avait terminé à 42,33 dollars.


"Nous avons observé une baisse importante hier, donc on rebondit un peu aujourd'hui, mais le marché reste globalement orienté à la baisse", a jugé James Williams de WTRG Economics.


Selon lui, le rebond limité des cours s'explique en partie par une "volatilité encouragée par le fait que des spéculateurs se mettent à acheter du pétrole pour le revendre dès qu'il y aura une hausse des prix", même ponctuelle.


Les investisseurs obtenaient aussi un peu de soutien après de bonnes statistiques sur l'emploi aux Etats-Unis et à l'étranger, de bon augure pour la demande mondiale.


Les derniers chiffres américains en date sur le chômage "sont extrêmement positifs avec une chute des inscriptions hebdomadaires à leur plus bas niveau en quinze ans", tandis que le taux de chômage a baissé en Allemagne en janvier, a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.


Néanmoins, le marché reste plombé par des chiffres jugés décourageants du département de l'Energie des Etats-Unis, qui a annoncé mercredi que les stocks américains de brut s'étaient hissés à un record depuis 1931 la semaine dernière.


Plus en détail, "le brut est affecté par une hausse des réserves du terminal de Cushing dans l'Oklahoma", qui servent de référence au pétrole échangé à New York, a souligné James Williams, pour qui le prix du baril devrait prochainement baisser "jusqu'à 40 dollars, au moins".


La baisse des cours continuait d'affecter l'industrie mondiale, avec notamment une réduction de plus de 15 milliards de dollars d'investissements sur trois ans chez l'anglo-néerlandais Royal Dutch Sell.


En France, le fabricant de tubes Vallourec, pour qui l'industrie pétrolière est le principal débouché, a passé une dépréciation pour plus d'un milliard d'euros.






Commenter Pétrole: rebond technique du brut à New York, marché toujours sous pression


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite