Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit de plus de 2 dollars au lendemain de plus bas depuis 6 ans

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont fortement progressé mercredi à New York, propulsés par un rebond technique au lendemain d'une chute à des niveaux inédits depuis presque six ans, dans un marché toujours inquiet face à l'abondance de l'offre.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a grimpé de 2,59 dollars, à 48,48 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 48,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 2,10 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Rien n'a vraiment changé sur le plan des fondamentaux mais le marché était parti trop bas, trop vite et il n'est pas surprenant dans ces conditions, au lendemain d'un plus bas en presque six ans, de voir le marché se retourner de la sorte, a expliqué Gene McGillian, de Tradition Energy.

Les prix du WTI avaient fini mardi à leur plus bas niveau depuis le 11 mars 2009, à 45,89 dollars, et le Brent de la mer du Nord coté à Londres avait aussi effleuré le seuil des 45 dollars en séance, à 45,19 dollars, un plus bas depuis le même mois.

Il s'agit d'un mouvement technique. Tellement de nouvelles baissières étant déjà intégrées dans les prix, il était normal que le marché se corrige, a renchéri John Kilduff, de Again Capital.

Ce regain de vigueur subit ne signifie pas pour autant une fin de la spirale baissière dans laquelle les prix sont englués depuis la mi-juin, estiment les analystes.

La révision en baisse des prévisions de croissance de la Banque mondiale (BM) et le rapport très baissier du département américain de l'Energie (DoE) ne dessinent en effet en aucun cas des perspectives encourageantes pour la demande en or noir, a précisé M. McGillian.

La Banque mondiale a revu en nette ses prévisions de croissance de l'économie mondiale en 2015, à 3%.

D'autre part, aux Etats-Unis, le DoE a fait état d'un bond des réserves de brut de 5,4 millions de barils lors de la semaine achevée le 9 janvier, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg misaient sur une hausse de 1,3 million de barils seulement.

Il s'agit du plus haut niveau atteint par ces réserves aux États-Unis depuis au moins 80 ans pour cette époque de l'année

En outre, la production américaine a encore progressé cette semaine-là et s'est établie à 9,192 millions de barils par jour (mbj). Il s'agit d'un niveau record pour les Etats-Unis depuis 1983 au moins, lorsque le DoE a commencé la publication de ses statistiques hebdomadaires.



Commenter Le pétrole rebondit de plus de 2 dollars au lendemain de plus bas depuis 6 ans



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite