Menu
A+ A A-

L'Iran peut surmonter la chute des cours du pétrole

prix du petrole IranTéhéran: Le président iranien Hassan Rohani a assuré mardi que l'économie de son pays pouvait surmonter la chute des cours du pétrole, contrairement à d'autres producteurs comme l'Arabie saoudite et le Koweït qui souffriront plus que l'Iran.
Alors que le prix du baril est tombé à moins de 50 dollars, l'Iran et d'autres membres de l'Opep comme le Venezuela critiquent la politique de l'Arabie saoudite, chef de file du cartel, qui refuse une baisse de la production pour faire remonter les cours.

Ceux qui ont planifié la baisse des prix du pétrole contre certains pays devraient savoir qu'ils le regretteront, a déclaré M. Rohani lors d'un discours à Bouchehr, sur la côte du Golfe.

L'Iran ne sera pas sous pression de la baisse des prix du pétrole et il surmontera ce complot, a affirmé le président Rohani devant plusieurs milliers de personnes réunies dans un stade de la ville.

Téhéran enregistre un manque à gagner important dans ses recettes pétrolières alors que le budget gouvernemental a été basé cette année sur un baril à 100 dollars. Celui de la prochaine année iranienne (21 mars 2014-20 mars 2015) a été calculé avec un baril à 72 dollars mais les revenus pétroliers ne devraient compter que pour 33% de ce budget.

Si l'Iran souffre de cette réduction (...) d'autres pays producteurs comme l'Arabie saoudite et le Koweït souffriront plus que l'Iran, a-t-il ajouté, rappelant la dépendance importante des deux monarchies du Golfe aux revenus pétroliers.

Mais Ryad, qui pompe quelque 9,6 millions de barils par jour (mbj), possède des réserves en devises estimées à 750 milliards de dollars.

Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a répété fin décembre que l'Opep n'allait pas réduire sa production même si les prix du brut tombent à 20 dollars le baril.

Le président iranien a aussi mis en garde les grandes puissances contre la tentation d'alourdir les sanctions économiques afin de pousser Téhéran à signer un accord nucléaire, affirmant que l'ère des sanctions est révolue.

L'ambassadrice américaine à l'ONU Samantha Power a exhorté lundi les républicains, désormais maîtres du Congrès américain, à ne pas décider de nouvelles sanctions contre l'Iran avant la fin des négociations, prévue le 1er juillet 2015, avec le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne).

De nouvelles sanctions affaibliraient les efforts en vue de conclure un accord définitif sur le programme nucléaire controversé de Téhéran, a-t-elle affirmé, alors que les discussions doivent reprendre cette semaine à Genève.







Commenter L'Iran peut surmonter la chute des cours du pétrole


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mercredi 29 juin 2022

    Pétrole: vers un retour en grâce de l'Iran et du Venezuela?

    Londres: La Russie mise au ban, deux membres de l'alliance des producteurs de pétrole Opep+ pourraient tirer leur épingle du jeu, estiment...

    lundi 27 juin 2022

    Pétrole: la France appelle à produire plus de 'manière excep…

    Château d'elmau: La France a appelé lundi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production de "manière exceptionnelle" et plaidé pour...

    lundi 27 juin 2022

    La France plaide pour un retour de l'Iran et du Venezuela su…

    Schloss elmau: La France souhaite que l'Iran et le Venezuela, soumis à des sanctions internationales, puissent revenir sur les marchés pétroliers afin...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 06 juillet 2022 à 11:59

    Le pétrole se ressaisit, l'offre de brut restant limitée

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi après leur chute vertigineuse de la veille, les inquiétudes quant aux baisses d'approvisionnement d'or...

    mercredi 06 juillet 2022 à 09:30

    Le pétrole se reprend après sa chute libre de mardi

    Zurich: Les prix du pétrole repartaient à la hausse mercredi, après leur plongeon de la veille. Les craintes d'une récession dans les...

    mardi 05 juillet 2022 à 21:50

    Le pétrole en chute libre, plombé par les craintes de récess…

    Cours de clôture: Les cours de l'or noir ont plongé mardi, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de brut, qui...

    mardi 05 juillet 2022 à 18:36

    Les craintes de récession font chuter pétrole, euro et Bours…

    Paris: La crainte d'une "récession à venir" était de retour mardi sur les marchés financiers où actions, pétrole, euro et livre sterling...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:50

    Le pétrole accélère sa chute, le WTI sous les 100 dollars, l…

    Londres: Le pétrole accélérait son plongeon mardi, le Brent de la mer du Nord dévissant de près de 10% et son homologue...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:30

    Le pétrole perd 5% emporté par les craintes de récession, le…

    New York: Les deux références du pétrole dévissaient mardi de plus de 5%, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de...

    mardi 05 juillet 2022 à 15:52

    Le pétrole perd 5%, emporté par les craintes de récession

    Londres: Les deux références du pétrole dévissaient mardi de plus de 5%, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de brut...

    mardi 05 juillet 2022 à 13:05

    Le pétrole des réserves américaines se dirige vers l'étrange…

    New York.: Plus de 5 millions de barils de pétrole qui faisaient partie d'une libération historique des réserves pétrolières d'urgence des États-Unis...

    mardi 05 juillet 2022 à 12:59

    Le pétrole hésite, le gaz poursuit sa hausse

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi entre gains et pertes, pris en étau entre les craintes de récession qui pèsent sur...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite