Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en progression, a son plus haut depuis 2 ans à Londres

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole évoluaient en légère progression vendredi en début d'échanges européens, atteignant un nouveau sommet depuis plus de deux ans à Londres, améliorant ses plus hauts de la veille, sur un marché soutenu par l'affaiblissement du dollar.

Vers 11H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 91,00 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Il était monté un peu plus tôt jusqu'à 91,07 dollars, un niveau plus vu depuis début octobre 2008, battant son sommet de la veille à 90,84 dollars.


A la même heure, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier grignotait 8 cents à 88,08 dollars.

Le WTI avait terminé jeudi à son plus fort cours de clôture en deux ans, après avoir atteint en cours de séance son plus haut niveau depuis le 12 novembre, et continuait d'évoluer vendredi non loin du record en deux ans enregistré le 11 novembre à 88,63 dollars.

"Une humeur plus légère sur le marché, la bonne tenue des Bourses et un renforcement de l'euro (face au dollar) aident à tirer encore un peu plus vers le haut les prix du brut", observaient les analystes de Commerzbank.

La monnaie américaine se dépréciait vendredi face à l'euro, ce dernier étant soutenu par un regain de confiance des cambistes après la confirmation par la Banque centrale européenne (BCE) de la poursuite de ses mesures exceptionnelles de politique monétaire. Cet affaiblissement du billet vert était de nature à rendre plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars.

"Les prix ont bondi alors que la vague de froid (dans l'hémisphère nord) continue de stimuler nettement la demande, c'est particulièrement vrai en Europe", où les contrats à terme sur le Brent pour livraison à une date proche sont désormais plus chers que ceux expirant à une date ultérieure, observait de son côté David Hart, analyste de Westhouse Securities.

Ce phénomène "est un indice témoignant de la forte demande qu'il y a en ce moment de la part des raffineries, alors que les stocks diminuent", relevait M. Hart.

Le marché avait cependant évolué en léger recul plus tôt vendredi, connaissant quelques prises de bénéfices après sa forte hausse des séances précédentes, avant de se ressaisir en début d'échanges européens.

source: AWP



Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite