Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York sur fond de craintes sur l'activité mondiale

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York pour leur première séance de 2015, alors qu'une série d'indicateurs manufacturiers renforçaient les préoccupations sur la demande mondiale.
Vers 14H00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février perdait 51 cents à 52,66 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à de nouveaux plus bas depuis début mai 2009.

Le tableau est toujours noir pour le pétrole dans le monde, avec beaucoup de signes de faiblesse en Europe, en Chine et toujours en Russie, a souligné Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Dans la zone euro, le secteur manufacturier a connu une progression quasi-nulle en décembre dans la zone euro ce qui laisse craindre une croissance au point mort pour le dernier trimestre de l'année 2014, selon un indice publié vendredi par le cabinet Markit, l'activité s'étant plus contractée que prévu en France.

En Chine, l'activité manufacturière a également déçu en décembre, selon un indicateur officiel, avec un ralentissement à son plus faible rythme de croissance de l'année 2014, en raison de la faiblesse de la demande, ce qui confirme la conjoncture maussade dans la deuxième économie mondiale.

Dans ce contexte, l'économie américaine semble certes solide, mais (le pétrole) est un bien pour lequel le marché est mondial, a rappelé Carl Larry. Les prix semblent toujours tenter d'atteindre un plancher.

La baisse des prix continue après une année 2014 qui a vu leur pire baisse depuis 2008, avec une chute de quelque 46% à New York, en grande partie à cause d'une offre mondiale surabondante.

Ce déclin s'est accentué après novembre, date à laquelle l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu inchangé son plafond de production, à 30 millions de barils par jour.

Le marché enregistrait par ailleurs une volatilité importante vendredi, au lendemain d'une fermeture des marchés pour le Nouvel An, dans des échanges qui restaient assez réduits.

Cela ne fait que quelques heures que les cours sont retombés en territoire négatif, alors qu'ils montaient jusqu'à sept heures du matin (12h00 GMT), a souligné Bob Yawger de Mizuho Securities, liant ce retournement à de nouvelles inquiétudes sur l'attitude de l'Opep.

Au sein du cartel, la production en Irak a atteint son plus haut niveau depuis 1980 à 2,94 millions de barils par jour (mbj), ont notamment constaté les analystes de PVM.

Hors de l'Opep, le sultanat d'Oman a annoncé jeudi un budget 2015 en déficit de 6,47 milliards de dollars, témoignant de l'impact de l'effondrement des cours du brut sur ce pays pétrolier du Golfe.

jdy/jld/nas

MARKIT







Commenter Le pétrole baisse à New York sur fond de craintes sur l'activité mondiale


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 06 juillet 2020 à 21:23

    Le pétrole commence la semaine sans grand changement

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé près de l'équilibre lundi, entre la maîtrise de l'offre des membres de l'Organisation...

    lundi 06 juillet 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants initient une faible baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France étaient en légère baisse la semaine dernière, selon les données officielles diffusées ce jour. Pour sa...

    lundi 06 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole commence la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole entamaient la semaine en légère hausse lundi, portés par la maîtrise de l'offre des membres de l'Opep+...

    vendredi 03 juillet 2020 à 23:44

    Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de p…

    Caracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et...

    jeudi 02 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole progresse au lendemain de la chute des stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, portés par la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis annoncée mercredi par l'EIA...

    jeudi 02 juillet 2020 à 08:16

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est…

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de...

    mercredi 01 juillet 2020 à 21:32

    Le pétrole en hausse après la chute des stocks américains de…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé mercredi, aidés par la baisse massive et bien plus importante que prévu des...

    mercredi 01 juillet 2020 à 19:34

    USA: les réserves de pétrole brut baissent bien plus que pré…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 7,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant largement les...

    mercredi 01 juillet 2020 à 15:41

    Pétrole: les exportations irakiennes au plus bas depuis des …

    Bagdad: L'Irak a exporté moins de 85 millions de barils de pétrole en juin, un plus bas depuis des années pour se...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite