Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise, aidé par le recul des stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole tentaient de se stabiliser vendredi en cours d'échanges européens, les stocks de brut aux États-Unis ayant enregistré un recul surprise la semaine dernière, même si l'offre mondiale d'or noir demeure surabondante.
Vers 11H45 GMT (12H45 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 57,43 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de mercredi. La référence européenne du brut avait atteint le 31 décembre un nouveau plus bas en plus de cinq ans et demi à 55,81 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance grignotait 25 cents à 53,53 dollars. Le WTI est tombé mercredi à son plus bas niveau depuis le 1er mai 2009, à 52,44 dollars.

Les réserves américaines de brut ont reculé de manière inattendue de 1,8 million de barils, à 385,50 millions, lors de la semaine achevée le 26 décembre, selon le département américain de l'Énergie (DoE) mercredi.

Cette baisse surprise a apporté un peu de répit aux cours du pétrole, selon plusieurs analystes. Mais les États-Unis ont fini l'année avec des stocks de brut et de gasoline très élevés, et des stocks de produits distillés bas. Et les réserves de brut dans le golfe du Mexique sont à des plus hauts depuis des années pour la saison, notait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont augmenté de 2,8 millions de barils. Ces statistiques du DoE continuent donc de constituer un facteur baissier pour les cours à cause des stocks très élevés de brut américains, selon M. Jakob.

La production américaine a cependant légèrement diminué, à 9,121 millions de barils par jour (mbj), poursuivant la petite pause entamée la semaine précédente après avoir atteint ses plus hauts niveaux depuis que le DoE a commencé la publication de ses statistiques hebdomadaires.

Mais l'offre mondiale continue de croître, pesant sur les cours de l'or noir. Les stocks de brut mondiaux continuent d'augmenter, la production russe et irakienne ont atteint des records en décembre, soulignait Ole Hansen, analyste chez Saxo Banque.

La production en Irak a atteint son plus haut niveau depuis 1980 à 2,94 millions de barils par jour (mbj), constataient les analystes de PVM.

Par ailleurs, le feu qui faisait rage sur le terminal d'Al-Sedra en Libye dans la région du Croissant pétrolier après des frappes par les miliciens de Fajr Libya a été éteint, selon PVM.

L'offre d'or noir libyen était tombée à 300.000 barils par jour ces dernières semaines, et une augmentation de la production dans ce pays devrait contribuer à tirer les prix de l'or noir vers le bas.







Commenter Le pétrole se stabilise, aidé par le recul des stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 06 juillet 2020 à 21:23

    Le pétrole commence la semaine sans grand changement

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé près de l'équilibre lundi, entre la maîtrise de l'offre des membres de l'Organisation...

    lundi 06 juillet 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants initient une faible baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France étaient en légère baisse la semaine dernière, selon les données officielles diffusées ce jour. Pour sa...

    lundi 06 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole commence la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole entamaient la semaine en légère hausse lundi, portés par la maîtrise de l'offre des membres de l'Opep+...

    vendredi 03 juillet 2020 à 23:44

    Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de p…

    Caracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et...

    jeudi 02 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole progresse au lendemain de la chute des stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, portés par la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis annoncée mercredi par l'EIA...

    jeudi 02 juillet 2020 à 08:16

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est…

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de...

    mercredi 01 juillet 2020 à 21:32

    Le pétrole en hausse après la chute des stocks américains de…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé mercredi, aidés par la baisse massive et bien plus importante que prévu des...

    mercredi 01 juillet 2020 à 19:34

    USA: les réserves de pétrole brut baissent bien plus que pré…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 7,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant largement les...

    mercredi 01 juillet 2020 à 15:41

    Pétrole: les exportations irakiennes au plus bas depuis des …

    Bagdad: L'Irak a exporté moins de 85 millions de barils de pétrole en juin, un plus bas depuis des années pour se...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite