Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole brut ouvre en forte baisse à New York, dernière séance de l'année

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en forte baisse mercredi à New York, se préparant à achever leur pire année depuis 2008, plombés par la crainte d'une nouvelle hausse hebdomadaire des stocks de brut américains et de mauvais indicateurs chinois.
Vers 14H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février chutait de 1,04 dollar à 53,08 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), évoluant proche de son plus bas depuis début mai 2009.

Malgré un léger rebond la veille, le marché du brut entamait la dernière séance de l'année sur une note négative, emporté une nouvelle fois par des craintes sur le surplus d'offre, en particulier aux Etats-Unis.

Sur l'année, les prix du WTI accusaient un recul de plus de 46%, soit leur plus forte chute depuis 2008, lorsqu'ils avaient plongé de plus de 53%, en pleine crise financière.

Le marché "craint une nouvelle hausse des stocks aux Etats-Unis alors que les raffineries fonctionnent à très forte cadence" ce qui devrait aider à diminuer les réserves de brut en faisant augmenter celles de produits raffinés, a relevé John Kilduff, de Again Capital.

Or, la fédération professionnelle API a fait part d'une hausse "d'environ 760'000 barils la semaine dernière", a-t-il ajouté.

En revanche, les analystes interrogés par l'agence Dow Jones tablaient eux sur une diminution de 600'000 barils des stocks de brut, tandis que les réserves d'essence et les stocks de produit distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient respectivement augmenté de 1,6 million et 1,4 million de barils.

D'autre part, des indicateurs chinois décevants pesaient également sur les cours, notamment la contraction de l'activité manufacturière en décembre qui a atteint son plus bas niveau en sept mois.

L'indice PMI des directeurs d'achat pour la Chine s'établit ce mois-ci à 49,6, contre 50,0 en novembre. Il faut remonter à mai pour trouver un niveau plus mauvais, à 49,4, confirmant ainsi la conjoncture toujours maussade dans la deuxième économie mondiale.

Ces chiffres sont "de mauvais augure pour la demande de ce très gros consommateur de brut en 2015", a estimé l'analyste.

La Chine est le deuxième plus gros consommateur au monde de pétrole après les États-Unis, et est en passe de devenir le premier importateur mondial de brut.




Commenter Le pétrole brut ouvre en forte baisse à New York, dernière séance de l'année

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite