Menu
A+ A A-

Le pétrole atteint de nouveaux plus bas en cinq ans et demi

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient mardi en cours d'échanges européens, atteignant leurs plus bas niveaux en cinq ans et demi dans un marché où l'offre d'or noir demeure surabondante.
Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 57,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 32 cents par rapport à la clôture de lundi. Vers 08H30 GMT la référence européenne du brut est tombée à son plus bas niveau depuis le 11 mai 2009, à 56,74 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 35 cents à 53,26 dollars. Vers 08H30 GMT, la référence du brut américain a atteint son plus bas niveau depuis le 5 mai 2009, à 52,70 dollars.

Les cours s'étaient peu ou prou stabilisés depuis la mi-décembre et avaient trouvé encore un peu de soutien lundi, autour des 60 dollars pour le Brent, suite aux frappes sur le terminal d'al-Sedra faisant craindre une baisse de la production libyenne, de bonne augure dans un marché plombé par un excédent d'offre.

Les ports de Ras Lanouf et d'al-Sedra, situés dans la région du Croissant pétrolier sont fermés, selon les analystes de PVM pour qui la production libyenne d'or noir reste sans aucun doute en dessous de 300,000 barils par jour (bj).

Mais les cours du brut ont replongé depuis lundi soir, dans un contexte de surabondance de l'offre qui plombe les marchés depuis la mi-juin.

Les espoirs à propos des dommages sur les ports libyens pouvant contribuer à enrayer la chute du Brent ont été vains. Au lieu de cela, (les marchés) ont ignoré les attaques en Libye et décidé de s'intéresser aux prévisions intimidantes de l'offre d'or noir américain, commentait Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Aux États-Unis les analystes anticipaient un nouveau gonflement de l'offre, avant des chiffres hebdomadaires sur les stocks mercredi. Les réserves de brut avaient gonflé contre toute attente de 7,3 millions de barils à 387,20 millions, lors de la semaine achevée le 19 décembre, les stocks d'essence et de produits distillés enregistrant également des sursauts inattendus.

La production américaine a explosé grâce à l'essor du gaz de schiste, entraînant une guerre des prix commencée par l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui cherche à protéger ses parts de marchés, d'après de nombreux analystes.

Le prix du panier de brut de l'Opep est d'ailleurs passé lundi sous la barre des 55 dollars le baril, à 54,44 dollars contre 56,03 dollars mercredi dernier.

Au Venezuela, le prix du baril de pétrole est passé en dessous de la barre des 50 dollars, à 48 dollars, selon des déclarations du président vénézuélien Nicolas Maduro. Cette baisse des prix affecte les prévisions budgétaires du pays pour 2015, basées autour d'un baril à 60 dollars.

M. Maduro, dont le pays est membre de l'Opep, n'a pas mentionné la stratégie du cartel, mais a attribué cette baisse à une guerre du pétrole des États-Unis qui cherchent selon lui à affaiblir les principaux producteurs de pétrole comme la Russie et le Venezuela.

bur-cv/pn/php

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole atteint de nouveaux plus bas en cinq ans et demi


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite