Menu
A+ A A-

Nigeria: le prix de référence du baril pourrait encore baisser, selon le président Jonathan

prix-du-petrole abujaabuja: Le président nigérian Goodluck Jonathan a prévenu mardi que le gouvernement pourrait à nouveau abaisser le prix de référence du baril de pétrole si les cours mondiaux de l'or noir continuaient à s'effondrer.
L'économie nigériane, récemment devenue la première d'Afrique grâce à un changement de méthode de calcul du produit intérieur brut (PIB), est très dépendante de la production pétrolière, qui tourne autour de 2 millions de barils par jour et représente 70% des recettes de l'Etat.

Le prix de référence du baril de pétrole pour le budget 2015, fixé à 78 dollars, a déjà été abaissé à deux reprises ces dernières semaines par la ministre des Finances Ngozi Okonjo-Iweala, d'abord à 73 puis à 65 dollars.

Dans une lettre lue mardi dans les deux chambres du Parlement, M. Jonathan a annoncé qu'un nouveau budget 2015 serait présenté mercredi.

Le chef de l'Etat a estimé, dans ce courrier, que le prix du baril devrait se stabiliser entre 65 et 70 dollars l'année prochaine.

Mais rien n'est gravé dans le marbre quand il s'agit des cours du pétrole à cause de nombreux facteurs mondiaux sous-jacents qui échappent à notre contrôle, a-t-il prévenu.

Si les cours du pétrole s'effondrent sous cette estimation, le pays pourrait avoir à faire d'autres ajustements, a-t-il ajouté.

Les cours du pétrole continuaient de chuter mardi et le baril de Brent a plongé sous les 60 dollars pour la première fois depuis cinq ans et demi.

En 2004, un compte, l'Excess Crude Account (ECA), avait été créé pour protéger l'économie nigériane de la volatilité des cours du pétrole.

L'ECA est alimenté par le surplus de recettes pétrolières, qui correspond à la différence entre le prix de référence approuvé par le parlement, souvent relativement bas, et le prix réel du baril.

Mais le gouvernement a puisé à répétition dans ces économies pour combler des budgets asséchés par la corruption, expliquent les observateurs. Ces informations restent difficilement vérifiables, les finances publiques nigérianes étant réputées pour leur opacité.

La baisse des recettes de l'Etat a obligé la ministre des Finances à prendre des mesures d'austérité, très impopulaires à deux mois à peine de l'élection présidentielle au Nigeria.







Commenter Nigeria: le prix de référence du baril pourrait encore baisser, selon le président Jonathan


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite