Menu
A+ A A-

Nigeria: le prix de référence du baril pourrait encore baisser, selon le président Jonathan

prix-du-petrole abujaabuja: Le président nigérian Goodluck Jonathan a prévenu mardi que le gouvernement pourrait à nouveau abaisser le prix de référence du baril de pétrole si les cours mondiaux de l'or noir continuaient à s'effondrer.
L'économie nigériane, récemment devenue la première d'Afrique grâce à un changement de méthode de calcul du produit intérieur brut (PIB), est très dépendante de la production pétrolière, qui tourne autour de 2 millions de barils par jour et représente 70% des recettes de l'Etat.

Le prix de référence du baril de pétrole pour le budget 2015, fixé à 78 dollars, a déjà été abaissé à deux reprises ces dernières semaines par la ministre des Finances Ngozi Okonjo-Iweala, d'abord à 73 puis à 65 dollars.

Dans une lettre lue mardi dans les deux chambres du Parlement, M. Jonathan a annoncé qu'un nouveau budget 2015 serait présenté mercredi.

Le chef de l'Etat a estimé, dans ce courrier, que le prix du baril devrait se stabiliser entre 65 et 70 dollars l'année prochaine.

Mais rien n'est gravé dans le marbre quand il s'agit des cours du pétrole à cause de nombreux facteurs mondiaux sous-jacents qui échappent à notre contrôle, a-t-il prévenu.

Si les cours du pétrole s'effondrent sous cette estimation, le pays pourrait avoir à faire d'autres ajustements, a-t-il ajouté.

Les cours du pétrole continuaient de chuter mardi et le baril de Brent a plongé sous les 60 dollars pour la première fois depuis cinq ans et demi.

En 2004, un compte, l'Excess Crude Account (ECA), avait été créé pour protéger l'économie nigériane de la volatilité des cours du pétrole.

L'ECA est alimenté par le surplus de recettes pétrolières, qui correspond à la différence entre le prix de référence approuvé par le parlement, souvent relativement bas, et le prix réel du baril.

Mais le gouvernement a puisé à répétition dans ces économies pour combler des budgets asséchés par la corruption, expliquent les observateurs. Ces informations restent difficilement vérifiables, les finances publiques nigérianes étant réputées pour leur opacité.

La baisse des recettes de l'Etat a obligé la ministre des Finances à prendre des mesures d'austérité, très impopulaires à deux mois à peine de l'élection présidentielle au Nigeria.







Commenter Nigeria: le prix de référence du baril pourrait encore baisser, selon le président Jonathan


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite