Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep n'a pas besoin d'agir contre la chute des prix du pétrole

prix-du-petrole koweïtKoweït: Le ministre koweïtien du Pétrole a estimé mardi que l'Opep n'avait pas besoin de changer sa décision sur la production pour contenir l'effondrement des cours du brut, tombés à un plus bas en cinq ans et demi.
L'Opep n'a pas besoin de changer sa décision de maintenir inchangé son plafond de production lors de sa réunion le 27 novembre à Vienne, a déclaré le ministre Ali al-Omair à des journalistes au Parlement.

Le Koweït estime que la décision était correcte et nous devrions la maintenir, a-t-il ajouté, rejetant ainsi des appels à une action de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole pour infléchir la tendance baissière des cours.

Il a cependant indiqué que la décision du cartel n'était pas destinée à provoquer une guerre des prix.

Les cours du pétrole continuaient de chuter mardi et le baril de Brent a plongé sous les 60 dollars pour la première fois depuis cinq ans et demi.

Vers 09H40 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 59,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,88 dollar par rapport à la clôture de lundi, après avoir chuté jusqu'à 59,02 dollars, son plus bas niveau depuis mai 2009.

Les cours de l'or noir ont plongé de près de moitié depuis le début de l'année, plombés de façon structurelle par une offre surabondante et une faible croissance de la demande.

Le ministre koweïtien a apporté son soutien au secrétaire général de l'Opep Abdallah al-Badri qui a déclaré qu'il n'était pas nécessaire de convoquer une réunion extraordinaire du cartel pour étudier le déclin des cours et l'état des marchés.

Aucun pays (de l'Opep) n'a, jusqu'à présent, demandé une réunion extraordinaire, a dit M. Omair.

Il a laissé entendre que les prix du brut pourraient poursuivre leur chute jusqu'à ce que les producteurs de pétrole non conventionnel s'arrêtent.

Sans aucun doute, plusieurs compagnies de pétrole de schiste et de sable bitumineux produisent à un coût supérieur aux cours actuels du brut, a dit M. Omair.

Par conséquent, cela dépend de la capacité de ces producteurs de continuer à pomper à un prix aussi bas, a-t-il ajouté.

Il a indiqué que l'Opep assurait environ 30% des approvisionnements mondiaux et nous ne pouvons pas réduire ce niveau. Nous avons pris l'initiative de maintenir la production inchangée alors que nous avions la capacité de produire plus.

Le ministre koweïtien a semblé optimiste: les indicateurs économiques montrent que les approvisionnements pétroliers excédentaires se tarissaient (...), ce qui signifie que la situation va se stabiliser. C'est une question de temps, selon lui.







Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 24 avril 2018 à 16:14

Le pétrole monte encore un peu, les risques sur la productio…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore mardi en cours d'échanges européens alors que des analystes tablent sur une nouvelle baisse hebdomadaire...

mardi 24 avril 2018 à 14:18

Argentine: Shell vend son activité dans l'aval à Raizen pour…

Londres: Le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell a annoncé mardi la vente pour 950 millions de dollars de son activité dans l'aval en...

mardi 24 avril 2018 à 12:19

Le pétrole monte, les regards toujours tournés vers l'Iran

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens, le Brent battant un nouveau record, portés par une offre tendue...

mardi 24 avril 2018 à 11:18

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, portés par les espoirs de maintien de limitation de l'offre et...

lundi 23 avril 2018 à 22:06

Un regain de tensions au Moyen-Orient fait monter le pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont redressés en cours de journée face à la crainte d'un regain de tensions...

lundi 23 avril 2018 à 16:39

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 23 avril 2018 à 16:03

Le pétrole recule, le marché se concentre sur les tensions p…

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches des sommets atteints la semaine précédente avec un...

lundi 23 avril 2018 à 12:30

Le pétrole recule, le marché surveille la Maison Blanche

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches des sommets atteints la semaine précédente alors que...

lundi 23 avril 2018 à 07:44

Maurel et Prom: progression au 1T grâce aux cours du pétrole

Paris: La compagnie pétrolière française Maurel et Prom a publié lundi un chiffre d'affaires en hausse de 15% au premier trimestre, grâce...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite

Pourquoi Prendre en Compte les Horaires de la Bourse ?

Le jeudi 19 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Pour devenir un bon trader, il faut savoir comment mais aussi quand il faut trader. Il est donc important de connaître l’horaire bourse et les meilleurs moments de trading. En effet, une stratégie perdante peut devenir gagnante si elle est appliquée au bon moment. Que vous soyez trader débutant ou confirmé, retenez les heures d’ouverture et fermeture de la bourse et découvrez les meilleurs moments pour trader...

Lire la suite

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite