Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise à New York mais le marché reste sous pression

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en petite hausse lundi à New York, tentant de se stabiliser après leur chute de vendredi, mais le marché restait tendu après des propos jugés préoccupants d'un ministre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier gagnait 5 cents à 57,86 dollars, évoluant proche de niveaux plus vus depuis mai 2009 sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Vendredi, il avait chuté de plus de deux dollars, poursuivant une baisse engagée depuis la mi-juin, au cours de laquelle il a perdu près de la moitié de sa valeur.

Le marché est toujours sous pression, a souligné Robert Yawger, de Mizuho Securities. Pendant le week-end, plusieurs ministres de l'Opep, notamment dans les pays du Golfe, ont tenu des propos encourageant à la baisse.

Le principal, c'était celui du ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, qui a prévenu que rien ne serait fait pour contrer le plongeon du marché même si le baril de brut s'échangeait à 40 dollars, a-t-il ajouté.

Le ministre, Suhail al-Mazrouei, a également dit ne pas envisager une réunion extraordinaire du cartel avant trois mois, selon les analystes de Commerzbank, alors que l'Opep a conservé son plafond de production inchangé à 30 millions de barils par jour lors de sa dernière réunion en novembre.

Lors d'une conférence à Dubaï dimanche, le secrétaire général de l'Opep, Abdallah al-Badri, a lui défendu cette stratégie, ont aussi relevé les experts, estimant que l'écart entre l'offre et la demande n'expliquait pas l'effondrement des cours.

On pourrait presque croire que l'Opep veut voir jusqu'où elle peut aller dans la situation actuelle, ont estimé les analystes.

Par ailleurs, ils ont noté que les cours du pétrole avaient été un peu soutenus par l'annonce de la fermeture de deux terminaux pétroliers en Libye.

Ce weekend, la compagnie pétrolière nationale de Libye a déclaré le statut de +force majeure+ sur les chargements aux terminaux d'Al-Sedra et de Ras Lanouf, menacés par une coalition de milices islamistes, a ajouté David Hufton, analyste chez le courtier PVM.







Commenter Le pétrole se stabilise à New York mais le marché reste sous pression


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite