Menu
A+ A A-

Les prix reculent, dans un marché volatil qui surveille le dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché volatil, perturbé par les conséquences sur le marché des changes de l'arrestation du directeur général du Fonds monétaire international, et toujours inquiet sur la solidité de la demande.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 112,25 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 1,58 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1,82 dollar à 97,83 dollars.

"Etant donné le rôle du Fonds monétaire international (FMI) dans les plans d'aides aux économies périphériques de la zone euro (Grèce, Irlande, Portugal), l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn ce week-end ne peut pas être vu comme une nouvelle positive pour l'euro", observait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

Or, "la corrélation entre les prix du pétrole et l'euro s'est accrue" ces dernières semaines, le renchérissement du dollar face à un euro fragilisé rendant moins attractifs les achats d'or noir libellés dans la monnaie américaine, soulignait-il.

M. Strauss-Kahn a été "inculpé d'acte sexuel criminel, de tentative de viol et de séquestration", suite aux accusations d'une femme de chambre de 32 ans, employée dans un hôtel Sofitel de New York, selon la police américaine.

Suite à l'annonce de l'arrestation de M. Strauss-Kahn, l'euro est tombé à 1,4048 dollar en cours d'échanges asiatiques lundi, son niveau le plus bas depuis le 29 mars, avant de se reprendre.

Les cours du baril étaient par ailleurs toujours sous le coup d'inquiétudes persistantes sur la solidité de la demande pétrolière mondiale face à un niveau de prix élevés.

Outre les resserrements monétaire en Chine et les incertitudes sur la santé budgétaire des pays les plus fragiles de la zone euro, les investisseurs s'inquiètent désormais de la croissance américaine, susceptible d'être affectée par l'endettement du pays.

Les Etats-Unis pourraient se retrouver confrontés à une récession encore plus grave que celle dont ils sortent à peine si le Congrès ne relève pas la limite légale à l'endettement du pays, a averti le président Barack Obama dans un entretien à la chaîne de télévision CBS, diffusé dimanche.

L'endettement de l'Etat fédéral doit atteindre lundi le plafond de 14.294 milliards de dollars, au-delà duquel Washington ne peut accroître sa dette nette sans autorisation du Congrès.

"La perception des risques (pour les marchés pétroliers) est clairement négative, mais les fondamentaux restent cependant solides. Même si les prix élevés de l'essence commencent effectivement à entamer la consommation aux Etats-Unis, l'offre continue de se resserrer", tempérait Bjarne Schieldrop, de la banque SEB.

"L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se trouve incapable de compenser la perte du brut léger libyen sur le marché (...) et la situation au Moyen-Orient et en Afrique du nord n'est pas à l'apaisement. L'Agence internationale de l'Energie (AIE)a elle-même annoncé la semaine dernière prévoir un resserrement du marché", faisait-il valoir.



Commenter Les prix reculent, dans un marché volatil qui surveille le dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite