Menu
A+ A A-

Le brut rechute, pénalisé par un soudain renforcement du dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole rechutaient vendredi en fin d'échanges européens, inversant la tendance sur un marché très volatil pénalisé par un soudain renforcement du dollar face à l'euro, alors que les opérateurs continuent de s'interroger sur la robustesse de la demande.

Vers 16h00 GMT (18h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 112,59 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 39 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 84 cents à 98,13 dollars.

Les cours du pétrole effaçaient leurs gains, après avoir évolué en petite hausse pendant une grande partie de la séance et repassé momentanément au-dessus des 100 dollars le baril à New York.

Les prix du brut calquent leur évolution sur l'évolution du dollar sur le marché des changes, "et il est probable que cette situation perdure sur les prochains jours", relevait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Le soudain renchérissement de la monnaie américaine rendait moins attractifs les actifs libellés en dollars comme le pétrole, alors que la volatilité des échanges s'exacerbait à l'approche du week-end.

L'euro a d'abord regagné du terrain vendredi face à la monnaie américaine, après l'annonce d'une accélération de la croissance économique au premier trimestre dans la zone euro, mais a finalement succombé aux inquiétudes toujours vives sur la crise budgétaire grecque.

Les investisseurs restaient sur leur garde après deux semaines très agitées marquées par de violentes corrections, même si le baril se trouvait à New York comme à Londres au-dessus de son niveau de clôture d'il y a une semaine.

Les inquiétudes des opérateurs sur la solidité de la demande en Chine et aux Etats-Unis continuaient par ailleurs d'alimenter la fébrilité du marché, qui n'a guère profité vendredi d'un bon indice de confiance des consommateurs aux Etats-Unis.

"La psychologie du marché reste fragile. La volatilité domine, et les investisseurs s'inquiètent de l'inflation chinoise, qui pourrait conduire à des mesures multipliées de resserrement monétaire en Chine, au risque de plomber la croissance" et d'affecter la demande de brut du géant asiatique, commentait Torbjorn Kjus, analyste de DnB NOR Markets.

La Banque centrale chinoise a ainsi une nouvelle fois relevé jeudi le taux de réserve obligatoire des banques, une mesure destinée à juguler l'inflation toujours très élevée dans le pays.

"La crise des dettes souveraines en Europe n'arrange rien, et si la dette grecque doit être restructurée il y a un large risque pour une nouvelle crise financière", ce qui n'est guère de nature à rassurer le marché, a ajouté M. Kjus.

Jeudi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu pour la première fois en baisse sa prévision de demande mondiale de pétrole en 2011, en raison des prix élevés et d'une croissance moins forte dans les pays riches.

Dans ce contexte, une forte volatilité devrait persister, a estimé Filip Petersson: "la succession de mouvements de vente massifs puis de remontées des cours devrait s'accélérer et alimenter la nervosité du marché; il est très difficile de prédire quelle direction les prix peuvent prendre".



Commenter Le brut rechute, pénalisé par un soudain renforcement du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite