Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep va-t-elle réduire sa production ? Verdict ce jeudi

prix-du-petrole viennevienne: L'Opep prend jeudi à Vienne sa décision la plus importante et la plus incertaine depuis des années, le cartel faisant face à un choix difficile entre réduire son plafond de production pour tenter d'enrayer la chute du pétrole, ou se contenter de le maintenir, en s'engageant éventuellement à mieux le respecter.
Les ministres des douze pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole doivent se retrouver dans la matinée à son siège, situé dans la capitale autrichienne, pour élaborer un compromis.

Après des années de stagnation entre 100 et 120 dollars, le prix du baril de Brent a chuté de plus de 30% depuis juin, sa plus forte dégringolade depuis la fin 2008.

Le Brent (référence du marché pétrolier) et le WTI américain ont ainsi plongé ce mois-ci à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans, autour de 75 dollars le baril.

Certains membres du cartel pétrolier, Venezuela en tête, mis à mal financièrement par cette dégringolade, prônent une baisse du plafond de production collectif de l'Opep, fixé depuis trois longues années à 30 millions de barils par jour.

- Discussions avec la Russie -

Une mesure qui aiderait à réduire le surplus d'approvisionnement sur le marché pétrolier, actuellement en surcapacité du fait du bond de la production pétrolière américaine (avec l'extraction du pétrole de schiste, notamment), couplé au ralentissement économique en cours en Europe et en Chine, qui freine la consommation d'or noir.

Le plafond de production est le principal outil de l'Opep pour réguler l'offre pétrolière mondiale. Mais l'abaisser aurait l'inconvénient pour le cartel de faire perdre des parts de marché à ses membres au profit d'autres Etats producteurs, à moins que ces derniers ne consentent à appliquer des mesures similaires.

Plusieurs membres du cartel, dont le Venezuela et l'Iran, ont ainsi appelé à travailler avec les pays pétroliers hors-Opep pour rééquilibrer le marché. Et une réunion avec des représentants de la Russie et du Mexique, deux pays non-Opep, s'est d'ailleurs déroulée mardi à Vienne, sans déboucher toutefois sur une baisse générale de production.

L'autre option, qui a la faveur du chef de file de l'Opep, le ministre saoudien du Pétrole Ali Al-Nouaïmi, serait de faire le gros dos en attentant que l'orage se calme, et donc de maintenir le plafond de production à son niveau actuel.

Le marché finira bien par se stabiliser, a-t-il lancé mercredi à des journalistes, douchant ainsi les espoirs d'une diminution du plafond.

- Ajustements nécessaires -

Mardi et mercredi, les ministres de l'Opep ont multiplié les entretiens en tête à tête pour tenter d'ébaucher un compromis, et multiplié les déclarations rassurantes, mais l'incertitude la plus grande continuait à régner à quelques heures du début de la réunion.

J'ai confiance que l'Opep sera capable de prendre une décision de manière très unifiée, a déclaré mercredi soir M. Al-Nouaïmi, sans préciser de quel côté la balance penchait.

Son homologue algérien Youcef Yousfi a quant à lui assuré que le cartel recherchait une solution consensuelle et stable, qui apporte les ajustements nécessaire (face aux) aux déséquilibres des marchés.

A défaut d'une réduction du plafond, une solution intermédiaire, évoquée par des analystes, pourrait consister à maintenir le plafond, mais à s'engager à l'appliquer avec plus de discipline, histoire de calmer un peu les investisseurs.

Les pays de l'Opep dépassent en effet le niveau requis (ils ont pompé ensemble 30,6 millions de barils par jour en octobre, selon les estimations de l'agence internationale de l'énergie).







La Production de pétrole dans le monde


lundi 13 août 2018

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

mardi 17 juillet 2018

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

jeudi 12 juillet 2018

Pétrole: les tensions sur l'offre mondiale vont encore peser…

Paris: Les problèmes de production qui affectent plusieurs importants pourvoyeurs d'or noir dans le monde vont continuer de peser sur le marché...

mercredi 11 juillet 2018

Venezuela: la production pétrolière en chute libre

Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en juin, avec 1,5 million de barils par jour (mbj), soit...

mercredi 11 juillet 2018

Norvège: la production pétrolière augmente moins que prévu e…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juin mais moins qu'attendu en raison...

mardi 03 juillet 2018

Pétrole: l'Arabie saoudite confirme être prête à augmenter s…

Ryad: L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a confirmé mardi être prête à utiliser sa capacité de production disponible, estimée à...

dimanche 01 juillet 2018

Pétrole: l'Arabie saoudite prête à augmenter sa production s…

Washington: Les Etats-Unis ont indiqué ce week-end que l'Arabie saoudite était prête à augmenter sa production de pétrole si les circonstances l'exigeaient...

jeudi 28 juin 2018

Pétrole: face aux risques de baisses de production, l'Opep n…

Londres: Moins d'une semaine après une réunion de l'Opep, les risques de perturbation de la production de pétrole se multiplient à travers...

samedi 23 juin 2018

L'Opep a validé avec ses alliés une hausse de production (mi…

Vienne: L'Opep et ses alliés, dont la Russie, ont validé samedi comme prévu le principe d'une hausse de leur production de brut...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

lundi 13 août 2018 à 13:45

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

lundi 13 août 2018 à 12:57

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

lundi 13 août 2018 à 12:27

Le pétrole monte un peu avant le rapport de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le rapport mensuel de l'Opep pourrait confirmer les...

lundi 13 août 2018 à 07:39

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, lundi en Asie, le Brent étant notamment lesté par les craintes quant aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite