Menu
A+ A A-

Le Ghana signe un contrat de 6 milliards USD avec le géant italien du pétrole Eni

prix-du-petrole accraaccra: Le Ghana a annoncé lundi avoir signé un contrat d'exploration off-shore de six milliards de dollars avec le géant italien du pétrole Eni, espérant ainsi augmenter sa production pétrolière et gazière naissante.
Le ministre ghanéen du Pétrole, Emmanuel Armah Kofi Buah, a confirmé la signature de ce contrat dans un communiqué, précisant qu'il concernait le bloc Cape Three Points. Ce bloc doit entrer en production mi-2017 ce qui permettra d'augmenter la capacité de production du pays.

Certains aspects du contrat doivent encore être approuvés par le Parlement, précise le communiqué.

Le Ghana, qui a commencé à extraire du pétrole fin 2010 sur le champ Jubilee, a peiné jusqu'ici à atteindre ses objectifs de production, notamment en raison du manque d'infrastructures, dû au manque d'intérêt des investisseurs étrangers.

M. Buah a évoqué le risque d'investissement comme le plus gros obstacle dans ces négociations avec Eni.

Pour l'instant, le Ghana, deuxième puissance économique d'Afrique de l'Ouest grâce à ses exportations d'or et de cacao, produit environ 100.000 barils de pétrole par jour.

Les coupures d'électricité restent très fréquentes au Ghana, surtout en dehors d'Accra, la capitale, et les succès éonomiques du pays, qui a connu une forte croissance ces dernières années, ont été ternis par une forte inflation et des difficultés à maîtriser sa dette publique.

Le ministre de l'Energie a souligné que la production de gaz constituait un volet essentiel de l'accord signé avec Eni, promettant que cela permettrait d'augmenter la production d'électricité.

Ce projet devrait fournir jusqu'à 170 millions de pieds cube de gaz par jour pendant les deux prochaines années et permettre au Ghana de résoudre dans l'avenir son principal problème en matière de production électrique, selon le communiqué.

L'incapacité de transformer le gaz naturel extrait en même temps que le pétrole brut faisait partie des freins à la production d'électricité au Ghana.

Une usine de traitement de gaz, sur la partie ouest de la côte ghanéenne, doit ouvrir en décembre, avec un an de retard, pour produire à terme 500 megawatts d'électricité.

Les réserves de pétrole et de gaz du Ghana sont faibles, au regard des énormes gisement de son grand voisin le Nigeria, premier producteur africain avec environ deux millions de barils par jour.

Considéré comme étant la démocratie la plus stable de la région, le Ghana a connu une croissance économique rapide ces dernières années grâce à ses exportations d'or, de cacao et à son industrie pétrolière naissante.

Mais la baisse des prix du métal jaune et les dépenses excessives du gouvernement ainsi que les difficultés rencontrées pour augmenter la production de brut ont suscité le scepticisme des investisseurs.

str-bs/cdc/mw/nas

ENI







Commenter Le Ghana signe un contrat de 6 milliards USD avec le géant italien du pétrole Eni


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite