Menu
A+ A A-

Le pétrole continue sa chute, miné par les divisions au sein de l'Opep

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole chutaient lundi en cours d'échanges européens, alors que les divisions entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont toujours saillantes, faisant craindre le statu quo à la prochaine réunion du cartel la semaine prochaine.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 78,49 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 92 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre perdait 55 cents, à 75,27 dollars.

Après un bref sursaut (vendredi), le pétrole a repris sa tendance baissière, alors que les investisseurs évaluent la possibilité d'une réduction de l'offre de l'Opep lors de sa réunion du 27 novembre à Vienne, signalait Mike van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Au cours du weekend, deux des principaux membres du cartel, l'Arabie saoudite et l'Iran, ont affiché leurs divisions sur les mesures à prendre.

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a ainsi accusé dimanche certains pays producteurs de brut de trouver des prétextes pour éviter une baisse de la production qui ferait remonter les cours.

En Arabie saoudite, un ancien conseiller pétrolier a estimé samedi que l'Opep maintiendrait son plafond de production, fixé depuis fin 2011 à 30 millions de barils par jour (mbj).

Quelques jours plus tôt, le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi avait démenti que son pays (qui a abaissé à plusieurs reprises ses prix de vente ces derniers mois) menait une guerre des prix du pétrole.

Nous ne cherchons ni à politiser le pétrole ni à nous allier contre quiconque. Pour nous, c'est une question d'offre et de demande. C'est du pur business, avait-il ajouté lors d'un discours à Acapulco au Mexique.

A dix jours du sommet clé de l'Opep, ces deux principaux membres du cartel semblent être très loin de trouver un terrain commun, ce qui rendra difficile de s'entendre sur une quelconque réduction de la production, en déduisaient les économistes de Commerzbank.

Les cours du pétrole sont englués dans une tendance baissière depuis le début de l'été, ayant perdu un tiers de leur valeur depuis la mi-juin, à cause d'une conjonction de facteurs (offre qui progresse plus vite que la demande, dollar fort).

La semaine dernière, ils ont marqué des plus bas depuis 2010 (à 76,76 dollars pour le Brent et 73,25 dollars pour le WTI).







Commenter Le pétrole continue sa chute, miné par les divisions au sein de l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite