Menu
A+ A A-

Le pétrole finit à son plus bas à New York depuis 2012

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont chuté à un plus bas depuis deux ans lundi à New York, englués dans une tendance baissière accentuée par un net regain de vigueur du dollar et des craintes sur la stratégie des prix de l'Arabie saoudite.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a reculé de 1,76 dollar, à 78,78 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il s'agit de son plus bas niveau en clôture depuis le 28 juin 2012.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a fini à 84,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,08 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Le marché s'est nettement cassé la figure, plombé comme le reste des matières premières par le dollar fort et par des craintes sur un tassement de l'économie mondiale, particulièrement en Chine, a commenté Oliver Sloup, de iiTrader.

Le billet vert évoluait lundi à des niveaux plus vus depuis août 2012 face à l'euro et décembre 2007 face au yen. Or un dollar plus fort décourage les acheteurs de brut munis d'autres devises, car le baril libellé dans la monnaie américaine devient plus cher pour eux.

Côté indicateurs, en Chine, un indice PMI d'activité publié par la banque HSBC a montré que la croissance de la production manufacturière chinoise a peu progressé par rapport à septembre, et en zone euro, un indicateur manufacturier a été révisé à la baisse.

- A la recherche d'un plancher -

Le recul du marché a été accentué par la publication après la mi-séance par l'Arabie saoudite, le chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) -- via sa compagnie pétrolière Saudi Aramco -- de sa grille de prix à l'exportation pour décembre, a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, s'ils ont relevé la gamme de prix du brut allant vers l'Asie, les prix du pétrole acheminé vers l'Europe et les Etats-Unis ont été baissés , a-t-il noté.

Cela montre que l'Arabie saoudite veut adopter une politique de réduction des prix pour préserver ses parts de marché face au boom de la production des Etats-Unis, et qu'elle n'est pas très intéressée par l'idée de réduire sa production pour faire monter les prix, a-t-il poursuivi.

Or, sur fond de forte abondance de l'offre et d'une économie mondiale incertaine, les cours mondiaux du brut sont englués dans une tendance baissière depuis leur pic de la mi-juin qui leur a ôté à Londres comme à New York plus du quart de leur valeur, jusqu'à 35% pour le WTI.

Jusqu'ici, il semble que les membres du cartel ont sans prévenir rendu prioritaires leurs parts de marché plutôt que l'équilibre du marché mondial du pétrole, a jugé Tamas Vargas, du courtier PVM, selon qui il n'y aura pas de réduction crédible de la production à la réunion de l'Opep du 27 novembre.

Le marché reste à la recherche d'un plancher à partir duquels ses prix pourront rebondir, a noté Gene McGillian, de Tradition Energy.

Pour Oliver Sloup, beaucoup s'attendent à ce que les prix descendent encore jusqu'à 75 dollars pour le WTI.

La morosité ambiante a fini par avoir raison du soupçon de bonne humeur observé en début de séance new-yorkaise, qui avait permis au WTI de débuter la journée dans le vert.

Aux Etats-Unis en effet, les perspectives restent plus roses qu'ailleurs pour la demande, notait-on, en raison de la vigueur économique du pays, de la reprise progressive de l'activité des raffineries et d'un besoin énergétique croissant sur fond de vague de froid précoce dans le nord-est américain.

bur-ppa/jld/pb

HSBC HOLDINGS

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole finit à son plus bas à New York depuis 2012


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite