Menu
A+ A A-

Le pétrole évolue autour de l'équilibre, gêné par le dollar fort

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient autour de l'équilibre lundi en cours d'échanges européens, digérant des indicateurs chinois mitigés et gênés par la poursuite d'une nette hausse du dollar, qui pénalise la demande des investisseurs munis d'autres devises.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 21 cents, à 80,75 dollars.

Le dollar fort pèse lourdement sur le marché pétrolier, signalait Myrto Sokou, analyste chez le courtier Sucden.

Dopé par la perspective d'une normalisation anticipée de la politique monétaire aux États-Unis dans un contexte de politiques encore extrêmement accommodantes ailleurs dans le monde, le billet vert grimpe fortement depuis le milieu de la semaine dernière.

Lundi, il évoluait à des niveaux inconnus depuis août 2012 face à l'euro et décembre 2007 face au yen.

Un dollar plus fort décourage les acheteurs de brut munis d'autres devises, car le baril libellé dans la monnaie américaine devient plus cher pour eux.

Les opérateurs du marché pétrolier digéraient par ailleurs des données mitigées sur la production manufacturière en Chine, deuxième consommateur mondial de brut.

La banque HSBC a montré lundi une légère accélération de la production manufacturière (indice PMI à 50,4 en octobre contre 50,2 en septembre) mais le gouvernement chinois a, au contraire, signalé ce weekend un ralentissement de celle-ci (50,8 contre 51,1).

Hormis les diverses données économiques censées donner des indices sur la vigueur de la demande, l'attention sera focalisée en novembre sur la très attendue prochaine réunion de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) le 27 novembre à Vienne, indiquait Mme Sokou.

Les investisseurs surveilleront le moindre signe d'un possible changement de l'objectif actuel de production de 30 millions de barils par jour, établi en décembre 2011, prévenait-elle.

Jusqu'ici, il semble que les membres du cartel ont sans prévenir rendu prioritaire leurs parts de marché plutôt que l'équilibre du marché mondial du pétrole, jugeait Tamas Vargas, du courtier PVM, selon qui il n'y aura pas de réduction crédible de la production à la réunion du 27 novembre.

Le secrétaire général de l'Opep a indiqué la semaine dernière à Londres que la production effective du cartel en 2015 serait similaire à celle de 2014.

jb/acd/cg/

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

HSBC HOLDINGS







Commenter Le pétrole évolue autour de l'équilibre, gêné par le dollar fort


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite